A la Une

Mesdames, à 20 ans déjà, songez au mariage, voici la raison !

 

Mariage africainToute femme rêve de ce moment précis où il dira un grand « OUI » à son mari. Le mariage, un événement très important dans la vie d’une femme mais qui, de nos jours, vient après d’autres priorités.

En Afrique notamment, soit elle attend son prince charmant, parfait, et qui ne réside souvent que dans les rêves ou elle veut avoir au prime abord, un certain nombre d’acquis (diplôme, travail, compte en banque et autres).

Mais, ce que beaucoup de femmes ignorent, c’est que plus elles attendent l’homme idéal plus elles rencontrent beaucoup d’obstacles pour la fécondité.

Dans un entretien accordé à l’Enquête, le gynécologue-accoucheur, docteur Pape Amadou Ndiaye, a révélé certains faits qui devraient attirer l’attention.

Pour lui, « il n’y a pas d’âge idéal pour le mariage, mais on peut dire une chose, la croissance de la femme se termine entre 18, 20 et 21 ans. A cet âge, on peut éviter certaines complications liées aux mariages précoces. Autant il y a des complications liées au mariage tardif. Les femmes doivent se marier tôt mais pas trop tôt car cela peut entraîner des complications parce que les os de la femme n’ont pas encore atteint leur âge de maturité. La femme doit normalement se marier à l’âge de 20 pour faire ses enfants avant l’âge de 30 ans et terminer au plus vite sa carrière ».

Même l’âge de 28 ans est déjà un âge en retard pour les femmes vu les diverses anomalies et pathologies auxquels l’on fait face de nos jours sur le plan médical.

« Elles peuvent attendre jusqu’à 24 ou 25 ans pour faire des enfants, c’est bon. Par contre, si elles veulent vaille que vaille terminer les études de médecine, c’est-à-dire à l’âge de 32, 33 ou 34 ans, avant de se marier, cela n’est pas conseillé. Certaines décident de tout terminer et avoir un gars idéal avant de se marier. Et dans ce cas, elles se retrouvent facilement à 40 ans, voire plus, sans le savoir. C’est ce qui explique, en partie, ce mariage tardif avec son lot de conséquences : risques de ménopause précoce, de fibromes, de myomes et beaucoup d’autres complications », ajoute Dr Pape Amadou Ndiaye

Avis donc aux femmes célibataires endurcies. Mesdemoiselles, n’attendez pas trop le prince charmant !

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *