Angola: Isabel dos Santos virée de la tête de Sonangol

Isabel dos SantosUne purge au sein de la Sonangol vient d’emporter Isabel dos Santos (photo à l’arrière plan). La fille aînée de l’ancien président angolais Edouardo Dos Santos, a été limogée mercredi dernier de son poste de PDG de la compagnie pétrolière nationale.

Celle qui est considérée comme la femme la plus riche d’Afrique a été évincée de son poste suite à un décret signé du nouveau président João Lourenço. Un limogeage qui s’inscrit dans une vaste redistribution des postes stratégiques, initiée par le nouveau président.

Surnommée « La princesse » par les Angolais, Isabel Dos Santos est aussi héritière. Héritière d’un système qui a permis au clan Dos Santos de s’enrichir pendant près de quatre décennies, rapporte RFI.

 

Avec une fortune personnelle estimée à plus de trois milliards de dollars, elle tenait depuis 2016 les rênes de la plus puissante entreprise d’Angola : Sonangol, qui réalise 40 milliards de dollars de chiffre d’affaires, la colonne vertébrale du pays.

« Sa nomination avait d’ailleurs fait grincer des dents dans l’opposition qui accusait à l’époque le clan Dos Santos d’avoir privatisé à son profit le pétrole angolais », souligne RFI.

En remplacement d’Isabel Dos Santos, le président a nommé l’ancien secrétaire d’État au pétrole, Carlos Saturnino, un homme qui lui est réputé fidèle.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *