A la Une, Burkina Faso, Politique

Blaise Campaoré dément toute implication avec les djihadistes

Blaise-Compaore-Accusé d’avoir des liens avec les jihadistes sahéliens, l’ex-président burkinabè Blaise Campaore sort enfin de son silence.

Dans un communiqué envoyé à la rédaction de Jeune Afrique, Blaise Campaore s’insurge contre ces accusations et déclare faire exception « devoir de réserve absolu » qu’il observe depuis trois ans car il ne peut.

« Accepter de lire, ces derniers temps, sous certaines signatures irresponsables et dévoyées par un combat politique dépassé, [qu’il aurait] pu avoir des liens coupables avec les terroristes d’Al-Qaïda au Maghreb islamique, lesquels justifieraient en réaction les attaques subies par son pays. Ceci est odieux, scandaleux, abject. Et chacun comprendra que cela nécessite qu’aujourd’hui, je brise exceptionnellement le silence et que je quitte mon devoir de réserve pour condamner fermement des allégations formulées avec légèreté qui ne sont que la marque d’une très grave irresponsabilité. », a fustigé Blaise Campaore.

Il a par ailleurs dit avoir toujours recherché « la paix par la médiation et le dialogue », et que son action dans « cette région ultra-sensible du Sahel et du Sahara » est reconnue « partout et par tous ».

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *