A la Une, Algérie, Lybie, Maghreb, Maroc, Mauritanie, Pays

La xénophobie des noirs, « le mal » des pays maghrébins

magreb
La question de l’esclavage soulevée en Lybie a déterré beaucoup de questions et d’analyses. D’après nos confrères Le Monde, la xénophobie vis-à-vis des noirs est pratique courante dans les pays maghrébins. Que ce soit en Lybie, Mauritanie, Maroc ou autres, les noirs sont maltraités ou calomniés juste à cause de leur couleur de peau.

Tous africains mais différents au niveau de la couleur de peau. La nature a bien voulu favorisée un climat propice et dotée les ressortissants des pays Maghrébin de peau blanche. Une couleur qui pour eux les rend supérieur aux autres vu qu’ils sont à tout point de vue identiques aux occidentaux. Il semble donc normal de vendre les personnes noires et pauvres comme des marchandises à l’image de l’époque coloniale.

Même si l’ambassadeur de la Lybie au Niger défendait farouchement les siens les faits sont bien réels. « Nous les Libyens, nous avons été choqués autant que vous, nous n’avons pas assez de mots pour qualifier de tels actes, de tels agissements » a-t-il déclaré. Les auteurs de ces atrocités seraient d’après lui « des réseaux criminels qui n’ont pas de religion, pas de couleur, pas de nationalité ».

La xénophobie pourrait bien être le facteur qui a conduit à l’esclavagisme

« L’esclavagisme en Libye n’est que le prolongement de la négrophobie au Maghreb » affirme un journaliste. Il est tout à fait désolant de voir cette réalité entre les fils et filles du même continent encore plus en ce 21 ème siècle.

Déjà pauvre et très en retard par rapport à d’autres continents, voilà que l’Afrique doit encore traîner cette tare de  xénophobie. Vivement un éveil de conscience pour corriger au plus tôt cette anomalie.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *