La Mauritanie opte pour un retour à la peine capitale

7 Vues, 2 Aujourdhui

peine de mortIntransigeant en ce qui concerne le blasphème, le gouvernement mauritanien a revu les peines assignées à un tel delit.

Désormais, les auteurs d’apostasie ou de blasphème seront passibles de la peine capitale. Le nouveau projet de loi adopté vient ainsi modifier un article du Code Pénal.

Le ministre de la justice mauritanienne, Brahim Ould Daddah a précisé que : « Le présent projet de loi vise à abroger et remplacer l’article 306 du Code Pénal en vue de durcir les peines prévues à l’encontre du blasphémateur. .Chaque musulman, homme ou femme, qui se moque ou outrage Allah ou Son Messager (Mahomet) – Paix et Salut sur Lui – ses anges, ses livres ou l’un de ses Prophètes est passible de la peine de mort, sans être appelé à se repentir. Il encourt la peine capitale même en cas de repentir ».

La peine capitale n’a plus été appliquée en Mauritanie depuis 1987. Et, au moment où les ONG internationales se battent pour l’abolition de la peine de mort, le retour à cette condamnation dans plusieurs pays suscite des interrogations.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *