Sénégal: le festival Voice4Thought pour mettre fin à la radicalisation des jeunes

Voice 4 Thought DakarVenir à bout de la radicalisation des jeunes, telle est la mission que s’est assigné le Professeur mirjam de bruijn, fondateur du festival voice4thought dont la troisième édition vient de se tenir à Dakar au Sénégal. Il vise à donner aux jeunes une plate-forme pour s’exprimer et divertir le public.

“Ils ont des idées radicales, ils défient le pouvoir, ils défient ce qui existe, ils pensent qu’il y a une autre façon de faire, ils les poussent à la créativité et nous pouvons être guidés par cette créativité. Créer des centres avec le hip-hop, mais aussi l’esprit d’entreprise, alors le radicalisme devient quelque chose de positif, car cela signifie le changement. “, a déclaré Professeur mirjam de bruijn.

Pour le rappeur Youssou Ndiaye, plus connu sous le nom de 76 soisante sezz, ‘‘les rappeurs s’expriment à travers le hip-hop, ils parlent à tout le monde de comment avoir de meilleures relations et de mieux communiquer, cela s’applique aussi dans nos maisons, nous utilisons le hip-hop pour parler aux petits, tout le monde le fait.’‘.

Dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest, la musique et la culture hip-hop, de même que le graffiti et la danse, sont utilisées pour empêcher les jeunes défavorisés et les jeunes adultes de se radicaliser rapporte africanews.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *