Patrice Talon: un dirigeant sans parti politique !

patrice

patriceEn matière de démocratie et de bonne gouvernance, le Bénin est l’un des exemples en Afrique de l’ouest. Le numéro un béninois, bien que critiqué de part et d’autres pour sa gouvernance, ne démontre pas moins qu’il est l’homme dont le Bénin a besoin.

Que ce soit en temps de crise, Patrice Talon a toujours mis un point d’honneur à la discussion des différentes parties.

Pourtant, à l’instar de tous ces pairs qui sont issus ou sont soit chef de leur parti politique, le président fait exception. La mauvaise expérience lors de son ascension au pouvoir expliquerait d’après certains ce fait. Le riche homme d’affaires, au moment crucial, a été abandonné par le parti qu’il estimait le plus en 2015.

Un proche du président affirme : « Talon n’a pas beaucoup d’estime pour le personnel politique béninois. La plupart ont profité de ses largesses, mais quand il a eu besoin d’eux, ils étaient aux abonnés absents. Et puis, compte tenu de son parcours, Patrice Talon est bien placé pour connaître les faiblesses de la démocratie béninoise. ».

D’autres affirment que « le président a conscience que les partis politiques dans leur forme actuelle ne représentent plus grand-chose sur le terrain ».

Le président qui dirige le Bénin, sans parti politique, a une main mise sur l’Assemblée nationale.

Représenté par onze partis politiques, l’Assemblée nationale est pour l’instant repartie en deux groupes, un bloc majoritaire et un autre de la minorité. Un député du BMP affirme que celui-ci leur a demandé, le 8 novembre, « de commencer à préparer les législatives de 2019 » : « Il souhaite que la majorité présidentielle reste groupée, qu’elle ne forme qu’une ou deux listes. ».

Même si le président n’est pas prêt d’avoir son propre parti politique, des réformes seront apportés dans la sphère politique béninoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *