Niger: Agadez, la ville briseuse de rêve !

ville agadez
La migration est depuis peu au cœur des débats à travers les assises tant nationales qu’internationales.

Le reportage de la chaîne américaine CNN sur le sujet de la vente d’esclaves en Lybie a donné une autre dimension à la question de la migration poussant ainsi les chefs d’Etats de chaque pays notamment africains à agir.

Le gouvernement nigérien de plus en plus acculé par rapport à la ville d’Agadez, met les bouchées doubles en matière de surveillance.

En effet, Agadez, cette ville situé a 900 km au Nord-est de Niamey donne l’accès le plus direct pour rejoindre les côtes méditerranéennes.

En 2016, d’après  le journal le Monde,  sur les 180 000 migrants débarqués sur les côtes italiennes à partir de la Libye, les trois quarts avaient préalablement transité par le Niger, et donc par Agadez, l’ultime porte d’accès au désert.

La fouille accrue et les postes de contrôles installés dans cette partie  du Niger, a déjà permis d’innombrables saisies.  La majorité des véhicules saisis d’après certaines sources seraient mis à la disposition de la justice.

Cette porte d’accès facile que représentait Agadez pour les migrants subsahariens vers la Libye ou l’Algérie, ne l’est certainement plus.

Les migrants devraient sans doute trouver une autre solution pour réaliser leur « rêve européen » ou carrément croire en un lendemain meilleur pour ce cher continent qu’est l’Afrique et contribuer à son développement.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.