RDC : le parc Salonga, l’une des merveilles de l’Afrique

La RDC abrite l’une des merveilles du monde; le parc national de la Salonga. Inscrit sur la liste des biens du patrimoine mondial, le parc s’étend sur 36.000 km². Il est subdivisé en 2 blocs (Nord et Sud) séparés par un corridor de 14 km de large.
Le parc Salonga est le second plus grand parc forestier au monde après celui du Canada. Il abrite de nombreuses espèces animales endémiques dont le paon congolais et une des espaces rares de singes, les Bonobos.

Salonga est le paradis prisé, l’eldorado même des biologistes. L’accès au parc est très difficile et n’est possible qu’à pied ou en pirogue. Au tout début de sa création, le parc contenait une multitude d’animaux. Le nombre des éléphants avoisinait 140 000 individus. Un amas de richesse en matière de biodiversité.
Malgré sa taille et son apparente inaccessibilité un tableau assombrit la face de cette merveille. Il s’agit notamment de l’extinction de la faune et de la flore.
En effet, des études ont montré que les populations animales ont diminué durant la période d’instabilité politique. Les rivières offrent des voies d’accès aisées aux braconniers et aux groupes armés qui pénètrent profondément dans le parc pour ramener ivoire et viande de brousse.
En 2006 une étude estimait les bonobos à 14.800 individus.