2 Tunisiens écopent 6 mois de prison pour avoir diffusé une rumeur sur le décès du président

7 Vues, 1 Aujourdhui

Mongi Ejdidi et Abderrazak Khazri, auteurs des fausses informations sur le décès du président Béji Caïd Essebsi viennent d’être condamnés à six mois de prison ferme par le tribunal de Jendouba. Ils sont accusés d’« offense au chef de l’État » et de « propagation de fausses informations ».

Selon les sources du président Béji Caïd, une troisième personne, une femme probablement, serait également impliquée dans l’affaire. Il s’agirait d’une femme  en fuite et dont l’identité n’est pas encore révélée.

Le 17 novembre dernier, ces jeunes ont annoncés le décès du président de la République  sur les réseaux sociaux, via une publication Facebook, frappée d’un logo de France 24, apprend-on de JeuneAfrique. Cette information s’est ensuite avérée être totalement fausse.

La chaîne d’information a elle-même réagi, en déplorant l’utilisation de son logo dans des intox diffusées sur les réseaux sociaux, sans faire directement mention de cette affaire. Elle a ensuite fait savoir qu’elle n’était pas à l’origine de la publication.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *