Côte d’Ivoire: l’armée présente ses excuses à Ouattara

En trois ans, le président Ivoirien Alassane Ouattara a été confronté à quatre reprises, à une mutinerie au sein de l’armée. Et l’année 2017 a été la période à laquelle le Numéro un de la Cote d’Ivoire a vécu la pire expérience de son accession au pouvoir.

Pour mémoire, les militaires se sont révoltés par deux fois, au mois de janvier et de mai dernier, afin de réclamer le paiement des primes qui leur étaient dues.

Face à cette situation quasi insurrectionnelle ayant mis en branle l’institution, l’armée a décidé de renvoyer pas moins de 230 militaires.

Mais, le général Sékou Touré tient à éviter le pire. Au cours de la cérémonie de présentation des vœux au président, le chef d’Etat-major des armées ivoiriennes, a présenté des excuses au président de la République mais aussi à la nation toute entière, après avoir « réfléchi » sur la loyauté de ses pairs.

Dans son intervention, ce dernier a assuré vouloir travailler à redorer le blason de l’armée, tout en soulignant que celle-ci ne se focalisera désormais plus que sur son devoir, celui de protéger et servir la nation.

A son tour, le ministre Ivoirien de la Défense, Hamed Bakayoko, s’est dit très optimiste face aux excuses « sincères » de la part de l’armée.

Celui-ci s’est montré confiant face au fait que le général Touré réussisse dans son objectif de réconcilier l’armée avec elle-même.

Assurant ne plus vouloir tolérer l’indiscipline, Hamed Bakayoko semble être sur la même longueur d’onde que son président Alassane Ouattara: faire de son armée, une véritable force républicaine.

A noter que le  gouvernement ivoirien avait accusé des pro-Gbagbo d’être à l’origine de ces mutineries aux allures de déstabilisation de la Cote d’Ivoire.

Réagissez sur: africatopforum.fr