Afr. du Sud: Zuma annonce enfin une commission d’enquête contre la corruption

Afr. du Sud: Zuma annonce enfin une commission d’enquête contre la corruption

Au grand soulagement de la population et des opposants à son régime, le président sud-Africain, Jacob Zuma a annoncé le 09 janvier dernier, la création d’une commission d’enquête. La commission aura pour mission d’enquêter sur les accusations de corruption au sommet de l’Etat. Une affaire dans laquelle le président est fortement impliquée.

Un rapport d’enquête publié en 2016, démontrait une relation de favoritisme entre le président Zuma au pouvoir depuis 2009 et une puissante famille d’hommes d’affaires, les « Gupta ». Notamment des ingérences dans la gestion des affaires de l’Etat sud-africain, allant de la nomination de ministres aux pressions pour obtenir des contrats publics.

Le 09 janvier dernier, Jacob Zuma a assuré d’après RFI avoir « pris conscience que cette affaire préoccupait l’opinion publique ».

Pour l’opinion publique, le président Zuma était dos au mur et n’avait pas d’autre choix que de mettre en place cette commission.
qui selon d’autres détracteurs, est la porte de sortie parfaite pour éviter la destitution que réclame une partie de la population depuis des lustres.

L’analyste Liesl Louw de l’Institut d’études sur la sécurité à Prétoria affirme que : « cette annonce est liée à sa position politique où, il est aujourd’hui très affaibli et même en danger de perdre son poste. Il veut montrer maintenant qu’il n’a pas peur d’une commission d’enquête sur les accusations de corruption. Pour que, si jamais demain il y a un débat au comité exécutif, ses soutiens puissent dire « non mais voilà, Jacob Zuma n’a rien à se cacher donc il n’y a aucune raison pour commencer une procédure de destitution ou lui demander de démissionner à cause de toutes ces affaires » ».

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
Aller à la barre d’outils