Niger : 700 agents d’Areva limogés

A view shows the Areva Tower, the headquarters of the French nuclear reactor maker Areva, at La Defense business and financial district in Courbevoie near Paris

En proie à une crise financière sans précédent, le géant du secteur de l‘énergie, Areva est en train de réduire le nombre de son personnel au Niger, l’un de ses principaux marchés d’uranium en Afrique. C’est donc environ 700 agents de la société française qui ont été limogés.

Dans le détail, il s’agit de 200 salariés nigériens de la Société des mines de l’Aïr (SOMAÏR), succursale nigérienne du groupe nucléaire et de 500 agents sous-traitants, rapporte Africanews.

Selon les responsables d’Areva, ces mesures font partie d’un plan lancé par les deux filiales d’Areva au Niger afin de faire face à la conjoncture née de la baisse des prix de l’uranium sur les marchés internationaux depuis quelques années.

« le contexte du marché de l’uranium est aujourd’hui très dégradé, avec des prix qui ont baissé presque de 50% », a indiqué Philippe Knoche, Directeur Général d’Areva.

Alors que le départ des 200 agents aurait été obtenu au terme d’âpres négociations avec à la clé une série de mesures d’accompagnement, les 500 autres sous-traitants ont été licencié directement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *