Mali: la mise en garde du président IBK aux groupes rebelles

ibk

Le G5 sahel, mis en place pour freiner les ardeurs des groupes terroristes et Djihadistes embêterait au plus haut point les rebelles. C’est ce qu’affirme tout du moins l’état malien frappé par deux attaques successives au cours de la semaine dernière.

Consterné par ce drame, le président malien, Ibrahim Boubacar Keita s’est recueilli devant les tombes des victimes avant de réitérer l’engagement total du gouvernement à assurer la protection de sa population. Dans un discours sur la chaîne nationale malienne, IBK a assuré aux rebelles qu’il ne reculerait devant rien.

« Ces gens savent notre détermination la plus farouche, la plus énergique, à leur barrer la route. La montée en puissance réelle du G5 Sahel les a rendus littéralement fous. Boni hier, Soumpi aujourd’hui. Nous ne sommes pas dirigeants à être effrayés au point d’oublier notre mission qui est défendre par tous les moyens possibles et imaginables notre vaillant peuple malien, vaillant peuple du Sahel », a déclaré le président.

Les femmes ont fait une sortie pour protester contre la mutation de leurs maris dans les camps notamment celui de Youwarou au centre du pays, suite aux attaques répétitives contre les camps militaires (au total 3 attaques en une semaine).

Le gouvernement assure mettre en place toute les dispositions nécessaires pour lutter efficacement contre les forces rebelles. Le G5 sahel est un cadre institutionnel crée en 2014. Il s’inscrit dans un contexte d’intégration régionale en matière de développement économique et de lutte contre le terrorisme. Il est soutenu par plusieurs institutions internationales et pays comme l’UE, le Conseil de Sécurité des Nations Unis, les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite, et les Emirats Arabes Unis entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *