Kenya: deux présidents pour un seul fauteuil ?

A compter de ce 30 janvier, l’état du Kenya à deux présidents. Le président élu démocratiquement ‘’présumé’’ Uhurru Kenyatta et le ‘’président du peuple’’ Raila Odinga.

Devant une foule de partisan, l’opposant historique a prêté serment sur la Bible à l’Uhuru Park. « Moi, Raïla Omolo Odinga, répondant à une vocation supérieure, acceptant d’entrer en fonction en tant que président du peuple de la République du Kenya, jure de faire allégeance au peuple et à la République du Kenya », a déclaré Raila Odinga.

Au goût d’une victoire, cette investiture sans les trois autres leaders de l’opposition pousse les partisans à l’interrogation.

En effet, d’après RFI, Kalonzo Musyoka qui devait prêter serment avec lui était absent, pareil pour Musalia Mudavadi et Moses Wetangula, les trois autres leaders de la Nasa, la coalition de l’opposition. La cérémonie a été très brève avec un’’ président du peuple’’ qui promet expliquer plus tard l’absence des ses collaborateurs.

En amont, le procureur général Githu Muigai avait averti, le mois dernier, que toute “investiture” équivaudrait à un acte de “trahison”, soulevant la possibilité d’une arrestation de M. Odinga.

L’avenir politique du Kenya reste incertain pour l’heure en attente de la suite des événements. Rappelons que Raila Odinga est le seul opposant qui a réussi à faire annuler un scrutin présidentiel par la Cour suprême du pays en août 2017.

Finalement, Uhuru Kenyatta sera élu en octobre dernier à la réorganisation du scrutin présidentiel auquel l’opposant Odinga avait refusé de participer.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.