Botswana: un homme se sépare de sa femme pour une poupée sexuelle, la raison vous choquera !

55 Vues, 4 Aujourdhui

Les robots sexuels sont une réalité. L’engouement autour de ce phénomène  est de plus en plus monstre.  Décriée par la gente féminine notamment en Afrique, l’apparition des poupées sexuelles chinoises va-t-elle déstabiliser certains foyers? L’on n’est pas loin de cette hypothèse. D’après certaines sources, au Botswana, un homme aurait divorcé de sa femme après avoir expérimenté sa poupée sexuelle.

Paellas Mohule, un concessionnaire d’automobiles à Gaborone, au Botswana, aurait acquis aux États-Unis une poupée d’une valeur de 2 600 dollars sous prétexte que les femmes n’arrivent pas à le satisfaire au lit. Le monsieur, marié et père de famille de quatre enfants affirmerait que son appétit a été hautement comblé par la poupée en question, ce qui le motive plus à divorcer.

Fier de son investissement, Mohule ne cache pas sa préférence : « les poupées sexuelles n’ont pas de maladies, d’humeurs ou des menstruations et ne disent pas non à ses exigences sexuelles ». Malgré leur divorce, il promet de soutenir son ex-femme et ses enfants si cette dernière lui laisse le temps de profiter de « sa nouvelle femme ».

Les poupées sexuelles, « une bêtise humaine » pour certaines personnes, ont suscité une vague de réactions sur les réseaux sociaux. Notamment, les supposées ventes au Burkina Faso et leur probables exportations au Cameroun en Côte d’Ivoire et au Niger.

Il faut rappeler que les poupées sexuelles sont différentes des poupées gonflables, elles sont hyper réalistes en silicone. Elles ressemblent en tous points aux femmes en vrai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *