Conférence sur l’éducation: l’appel d’Angélique Kidjo aux présidents Sall et Macron

10 Vues, 1 Aujourdhui

La 3ème conférence de reconstitution du Partenariat mondial pour l’éducation s’est tenu à Dakar ce vendredi. La chanteuse béninoise Angélique Kidjo a un message pour les présidents français et sénégalais, qui co-parrainent l’evènement.

La star africaine d’origine béninoise, a tenu à demander à Emmanuel Macron et sénégalais Macky Sall d’œuvrer efficacement pour que les résultats de la rencontre soient positifs. « Regardez-vous dans les yeux, et assurez-vous bien que votre conférence sera un moment historique pour répondre à la crise mondiale de l’éducation. 

La France doit annoncer une contribution stratégique et significative : les experts estiment qu’une contribution de la France de 300 millions de dollars au Partenariat mondial pour l’éducation serait essentielle pour assurer pleinement son rôle d’état co-organisateur. Le Sénégal et la France doivent s’assurer ensemble que ces fonds seront utilisés avec une meilleure collecte des données, à travers de budgets transparents qui pourront permettre aux citoyens de demander des comptes. Il est important de s’assurer également que les garçons et les filles les plus isolés et les plus vulnérables en bénéficient, et que ces fonds soient bien utilisés.

Si vous êtes sincèrement engagés pour l’Alliance avec le Sahel et que vous souhaitez aider l’Afrique de l’Ouest et l’ensemble du continent à se développer en stabilisant cette région, il n’y a pas de meilleur moyen – et c’est d’ailleurs le seul – que d’investir dans l’éducation des générations futures pour faire face à l’explosion démographique de la jeunesse africaine. »

Pour finir, l’icône de la musique qui s’investi beaucoup dans le social également entend s’engager pour veiller à la mise en applications des conclusions de la rencontre de Dakar.

 « Avec mes amis de l’ONG ONE, je m’engage à surveiller de près les engagements pris par vos partenaires et par vous-même à l’issue de cette rencontre à Dakar. Je suis impatiente d’écrire la semaine prochaine un article détaillé sur le résultat de la conférence et sur les démarches nécessaires pour se saisir de cette opportunité et ainsi éviter une aggravation de cette crise mondiale de l’éducation. »

Le Partenariat Mondial pour l’Education est une initiative qui accompagne 65 pays en développement pour un meilleur accès à l’éducation des catégories sociales les plus vulnérables.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *