Golfe de Guinée : un pétrolier battant pavillon panaméen disparu au large de Cotonou

Le Golfe de Guinée est régulièrement en proie à des actes de piraterie maritime. Malgré les efforts déployés par les pays, les piratent ne désarment guère. Mieux, ils trouvent d’autres méthodes pour échapper aux patrouilles.  Un pétrolier battant pavillon panaméen avec un équipage indien de 22 membres est porté disparu ce 1er  février 2018. Il était aux larges de Cotonou avant sa disparition.

Le ministère indien des Affaires étrangères suit l’affaire en liaison avec les autorités du Bénin et du Nigeria. Le navire, qui transporte 13 000 tonnes de pétrole brut, mouillait dans le port de Cotonou lorsqu’il a disparu. Les actes de piraterie sont fréquents dans le golfe de Guinée.

Selon les médias locaux, le MT Marine Express est le deuxième bateau à disparaître dans cette région au cours du mois passé, rapporte l’AFP. On apprend ainsi qu’en janvier dernier, le MT Barret avait été porté disparu. Les membres de l’équipage à majorité indiens avaient été relâchés six jours plus tard après le versement d’une rançon, selon le Hindustan Times.

Les efforts sont déployés pour retrouver le plus vite possible ce navire « Notre mission à Abuja est en contact avec les autorités béninoises et nigérianes en vue d’obtenir leur aide pour localiser le bateau », a relaté Raveesh Kumar, porte-parole du ministère indien des Affaires étrangères.

La compagnie maritime hongkongaise Anglo-Eastern affrétant le pétrolier a déclaré que le dernier contact avec l’équipage remontait à jeudi, à 4h30. En fait, le dernier contact radio remonterait à la veille mais un signal radar atteste de sa présence à son mouillage de la veille à 3h 36 du matin le jeudi.

« Les autorités ont été alertées et réagissent. Notre priorité première est la sécurité de l’équipage, dont les familles ont été contactées », a-t-elle dit sur Twitter https://twitter.com/angloeasterngrp/status/959388022092414976

Rappelons que le Togo a organisé en 2016 une conférence sur la sécurité maritime qui a donné naissance à une charte qui peine à être ratifié par les Etats participants.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

One thought on “Golfe de Guinée : un pétrolier battant pavillon panaméen disparu au large de Cotonou

  1. Décidément le golfe de Guinée est le lieu de plusieurs disparitions et de piraterie de navires .
    Comment pallier à ce problème ?
    Les pays du golfe de Guinée en accord avec l’union Européenne ont mis sur place une institut de sécurité interrégionale qui à récemment ouvert ses portes pour former et dont la première promotion est sortie l’an dernier.
    Est-elle efficace ?
    Les navires traversant cette zone doivent être accompagnés par la marine militaire locale ?
    Dans l’espoir d’avoir quelques réponses , ce qui me permettra de lever le voile sur mon incertitude, je vous prie de recevoir l’expression de mon profond respect.

    Konan N’Srèkè Fidèle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.