Un footballeur angolais dupe un club qui l’engage, la polémique s’installe !

Pour trouver un club, un footballeur Angolais n’a trouvé mieux que de monter une supercherie sur internet. Se présentant comme un international passé par la Premier League alors qu’il n’a jamais évolué en Angleterre, Barkley Miguel-Panzo a trompé un club lituanien qui n’a rien vu de son bidonnage.

Dans le football, les transferts de joueurs font souvent l’objet de procédés techniques avant d’aboutir. En Europe particulièrement, la plupart des clubs recrutent des joueurs en s’appuyant sur le long et méticuleux travail de leurs superviseurs ou alors en décortiquant des vidéos et des séquences de matches. La carrière d’un footballeur peut donc tenir parfois à peu de choses.

C’est ce que nous démontrera un certain Barkley Miguel-Panzo. Se présentant comme un international angolais, l’homme se fera recruter par un club lituanien de football. Et de quelle manière ! Via Wikipédia. Ce drôle de recrutement prendra la tournure d’une arnaque.

En effet, d’après les journaux européens, l’équipe lituanienne du FK Panevezys se frottait les mains d’avoir recruté une « ancienne star » de la Premier League, le championnat d’Angleterre d’élite de football. Le club qui évolue en deuxième division du championnat de Lituanie est allé d’un communiqué, la semaine dernière, se félicitant de ce choix de recrutement. Les dirigeants du FK Panevezys ne découvriront le pot aux roses que plus tard.

Barkley Miguel-Panzo, qui dit avoir 25 ans, est un filou. Non satisfait de se faire passer pour un palancas negras [le surnom de l’équipe nationale d’Angola de football], le joueur n’a rien trouvé de mieux que de gonfler son Curriculum Vitae en espérant que son futur employeur ne soit pas trop regardant. L’angolais s’est donc inventé une glorieuse carrière avec deux saisons passées en Premier League anglaise sous les couleurs des Queens Park Rangers.

Avec des statistiques à rivaliser avec les grands. 45 buts en 36 apparitions ! Rien que ça ! L’international fictif dit avoir trois sélections avec l’équipe nationale pour un but inscrit. La fiche délibérément falsifiée du joueur sur Wikipédia a donc eu l’effet escompté auprès des responsables du recrutement du FK Panevezys. Sauf qu’il n’a jamais porté le maillot de la sélection africaine comme il le prétend de même que celui du club anglais des Queens Park Rangers.

La suite du parcours falsifié de l’ailier sur le Web est quand même moins prestigieux puisqu’il a atterri entre autres à l’AS Moulins, à l’AC Brévinois Foot ou encore le TVEC Les Sables-d’Olonne, des clubs de niveau régional en France sans jamais s’imposer. Mais qu’importe, la supercherie a fonctionné et les dirigeants lituaniens se sont empressés de faire signer celui qui a fait trembler les filets de la Premier League en 2011-2012.

Récidiviste
Barkley Miguel-Panzo n’en est pas à son premier coup d’essai en matière de bidonnage de CV, d’après les medias. «À Moulins, il avait signé dans des conditions similaires. Il venait d’un essai à Dijon, alors en Ligue 2 [française], qui ne l’avait pas conservé. On était en CFA, il n’avait même pas fait d’essai. Un joueur de Ligue 2 ? On tente le coup », témoigne amusé un de ses anciens coéquipiers, cités par le journal L’Equipe.

Samedi dernier, le FK Panevezys a reconnu son erreur et a présenté ses excuses aux supporteurs tout en affirmant que l’affabulateur avait tout de même été testé à l’occasion de deux matches. A ce jour, son contrat n’a pas été rompu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *