La Tanzanie lance un système de gestion foncière en ligne

colza_ordi

Gérer les terres de façon rationnelle en Tanzanie ne sera plus une énigme pour qui que ce soit. Le pays a compris la nécessité d’intégrer les nouvelles technologies aux secteurs qui se sont révélés un peu réfractaires. Il  est doté depuis vendredi  d’un Système intégré d’information sur la gestion des terres (ILMIS).

Ce nouveau système est présenté comme une plateforme destinée à réduire significativement le nombre de conflits fonciers. Dans beaucoup de pays africains caractérisés par des ventes multiples de terres, ces solutions ne peuvent être que les bienvenues que l’on soit du côté de la population ou du gouvernement. Le chantier est parrainé par le Ministère des terres, du logement et du développement des établissements humains (MLHHSD).

« L’Etat va réduire l’insécurité foncière, fournir des services d’administration foncière abordables et fiables aux clients, de même que réduire le temps nécessaire pour vérifier, mettre à jour et transférer les terres. Cette initiative permettra de réduire la corruption associée aux contrôles, à l’enregistrement et au transfert des titres, tout en améliorant la confiance du public dans le système d’administration des biens fonciers.», a expliqué Shaban Pazi, le directeur des Technologies de l’Information et de la Communication au MLHHDS.

Les propriétaires fonciers  quant à eux vont pouvoir sécuriser l’accès à l’information par le truchement d’un ordinateur ou  Smartphone pour faciliter la prise en main de leurs propriétés.

«Cette initiative permettra de réduire la corruption associée aux contrôles, à l’enregistrement et au transfert des titres, tout en améliorant la confiance du public dans le système d’administration des biens fonciers», poursuit le responsable du projet.

La Tanzanie a été de part le passé victime de problèmes fonciers qui ont fini par fragiliser la coexistence des populations en créant des disparités et des conflits inter-communautaires indicibles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *