Togo: avant le dialogue, l’opposition s’en remet à Dieu

6 Vues, 1 Aujourdhui

15 février 2018 : une date qui restera certainement dans anales de l’histoire du Togo. Et pour cause, c’est en ce jour que va s’ouvrir le 27ème dialogue inter-togolais pour essayer de trouver une solution à la crise qui secoue le Togo depuis le 19 août 2017.  Chacun de son côté, s’active pour donner une chance à ce énième dialogue entre les politiciens togolais. La coalition pour sa part a bien voulu implorer la bénédiction divine pour les pourparlers qui s’annoncent palpitants. Pour ce faire, elle vient de rendre public une note dans laquelle elle invite ses militants à sympathisants à des cultes religieux à la veille du dialogue

« Si l’Eternel ne bâtit la maison, Ceux qui la bâtissent travaillent en vain ; Si l’Eternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain », la coalition s’est probablement inspiré de ce passage biblique pour vouloir mettre Dieu au cœur de leur démarche. « Pour confier au Seigneur les discussions, qui vont s’ouvrir le 15 février 2018, afin qu’elles permettent de trouver des solutions justes et durables aux aspirations profondes du people togolais, aspirations à l’alternance politique, à la démocratie, à l’édification d’un état de droit, au développement et à la paix, la coalition des 14 partis  politiques invitent les populations togolaises à assister ou à s’unir d’intention aux prières, culte et messe du vendredi 09 et dimanche 11 février 2018 », lit-on dans le communiqué.

Selon le programme, la coalition va observer le vendredi 9 février une prière musulmane à la mosquée d’Agoè Zongo, dans la banlieue Nord de Lomé. Après les musulmans les chrétiens vont prendre le relais le dimanche 11 février. Déjà à 08 heures 30 min, une messe sera dite en l’Eglise Catholique Cristo Rosisto de Hédranowoé.  A 9 heures 00, un autre Culte sera dit au Temple Méthodiste de Kégué et un autre à la même heure au temple de l’église évangélique presbytérienne du Togo à Nyékonakpoe.

Rappelons que la coalition de l’opposition réserve une part important à Dieu dans ces activités. Pour le début de chaque manifestation publique, les militants et responsables implore la bénédiction de Dieu. De même à la chute des marches et avant de commencer les meeting, Dieu est toujours appelé à la rescousse.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *