Togo:Tikpi  Atchadam demande des garanties de sécurité pour prendre part au dialogue

38 Vues, 1 Aujourdhui

Tikpi  Atchadam, on ne le présente plus. C’ est lui  l’opposant Togolais qui a donné un coup d’accélérateur à la contestation du pourvoir de Faure Gnassingbé avec la manifestation du 19 août 2017. Depuis lors, le cinquantenaire se fait discret sur la scène politique même s’il est omni présent sur les réseaux sociaux par lesquels il galvanise ses troupes. Mais où est –il exactement ? cette question bon nombre de personnes se la pose. Le guerrier de Kparatao (son village natal à Sokodé) s’est retranché chez les voisins de l’ouest (Ghana) où il a installé son nouveau QG bien que temporaire. Il y reçoit ses proches régulièrement.

Mais, Tikpi  Atchadam va-t-il participer au dialogue qui démarre ce 15 février ? A cette question, son entourage entretien le mystère. « Vous verrez le jour J », nous répond un de ses lieutenants. Même à la coalition, rien ne filtre sur la présence ou non du leader du PNP. Mais tout porte à croire que ce dernier est décidé à faire son comeback sur la scène politique en prenant activement aux travaux du dialogue.

Selon des informations, Tikpi Atchadam a saisi la médiation pour avoir des garantis sur sa sécurité afin de d’avoir la possibilité de prendre part aux travaux. Il a ainsi introduit une demande urgente auprès d’Alpha Condé pour participer aux pourparlers de Lomé en demandant des garanties pour sa protection.

Pour rappel, le président Guinéen, l’un des médiateurs de cette crise togolaise était chargé d’amener le gouvernement à mettre en œuvre les mesures d’apaisements exigés par l’opposition. Au finish, ce contentieux qui concerne en gros la libération des prisonniers, le retour de l’armée dans les casernes et bien d’autres sera à l’ordre du jour du dialogue ce 15 février en comité préparatoire, avant que les choses proprement dites ne débutent le 19 février selon nos informations.

Tikpi Atchadam est sans doute l’opposant le plus en vue actuellement au Togo. Ceci parce qu’il a su adopter un message qui a réussi à mobiliser au-delà de sa famille politique. « Puisque le pouvoir est devenu sourd, muet et aveugle, nous n’avons d’autre choix que la mobilisation du peuple », a-t-il l’habitude de dire !

 

 

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *