Accueil / Country / Austral Africa / 20 pays africains dont le Cameroun et le Togo interdits de visas pour Dubai

20 pays africains dont le Cameroun et le Togo interdits de visas pour Dubai

Partagez ceci :

L’annonce a été faite la semaine dernière par les Emirats Arabes Unis. Il s’agit de la suspension avec effet immédiat des visas de 30 jours aux ressortissants de plusieurs pays.

Le Cameroun, le Togo et 18 autres pays africains figurent sur la liste des pays qui ne vont plus bénéficier d’un visa de 30 jours délivré par les autorités des Emirats Arabes. L’information est contenue dans une note diffusée il y a plus d’une semaine par les autorités des Émirats arabes unis. La décision qui prenait effet à partir du 18 octobre concerne 20 pays Africains dont les ressortissants souhaitant se rendre à Dubaï pour un séjour de touriste. Désormais donc « les autorités chargées de l’immigration dans le pays ne publieront pas de demandes de visa de 30 jours pour ces nationalités à compter du 18 octobre 2022 », apprend-on.

Les pays concernés par cette décision sont le Ghana, la Sierra Leone, le Soudan, le Cameroun, le Nigéria, le Libéria, le Burundi, la République de Guinée, la Gambie, le Togo, la République démocratique du Congo, le Sénégal, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Congo, le Rwanda, le Burkina Faso, la Guinée Bissau, les Comores et la République dominicaine. Dans la même note les autorités ont indiqué que toutes les demandes reçues seront rejetées. Pour le moment aucune raison n’a été donnée pour justifier cette décision.

Mais plusieurs observateurs pensent que la mesure a été prise du fait que  « de nombreuses personnes, en particulier des Africains cherchant à travailler aux Émirats arabes unis, principalement à Dubaï, ont par le passé utilisé les visas touristiques de 30 jours pour prolonger illégalement leur séjour dans le pays », croit savoir un observateur.

A noter que dans plusieurs pays africains comme le Cameroun ou le Togo, Dubai est devenu un centre d’affaires pour plusieurs commerçants qui y vont pour vendre de la marchandise et en acheter en retour. La capitale émirienne est aussi devenue une ville prisée pour plusieurs artistes camerounais à cause des facilités d’obtention du visa.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »