Gambie: les familles des « victimes de Jammeh » de plus en plus inquiètes

100 total views, 6 views today

Gambie

Les enquêtes sur les disparus du régime de Yahya Jammey sont au point mort près d’un semestre après leur exhumation. Chez les familles des victimes, c’est toujours l’inquiétude.

Selon les autorités gambiennes, les familles des victimes disposeront de la dépouille de leur défunt lorsque que les tests post mortem seront effectifs. Une situation de plus en plus déplaisantes pour ces dernières.

La principale raison de la lenteur des enquêtes est le manque de laboratoire scientifique et du personnel qualifié.

Selon Mai Faty, le ministre gambien de l’Intérieur  » les enquêteurs du pays ne savent pas souvent ce qu’il faut faire des restes exhumés « .

La difficulté est d’autant plus grande qu’en Gambie, il n’y a pas de médecins légistes ou de police scientifique, apprend-on de BBC Afrique.

« Nous allons construire un laboratoire scientifique pour effectuer des tests d’ADN. Nous avons signé cette semaine un contrat avec un laboratoire sénégalais pour sa mise en place », a indiqué Mai Faty.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.