Exclu/Mink’s: « Blanche Bailly et moi, on s’est embrassé pour de vrai… »

MinksDepuis la sortie de son tube « Le Gars est laid », le chanteur Camerounais Mink’s ne cesse de recevoir des sollicitations de part et d’autres, enchaînant ainsi des collaborations sur le continent voire au-delà. De passage à Lomé dans le cadre d’une oeuvre caritative, Mink’s a accepté de collaborer sur des chansons  avec un parterre d’artistes Togolais. Dans le lot, l’on retrouve le jeune Juliano dont une séquence de son prochain vidéogramme a été tournée dans les locaux d’Africa Top Success. Naturellement, nous avons saisi l’occasion pour réaliser un entretien exclusif avec ce « gars pas du tout laid ». Lisez plutôt… 

Dans quel cadre séjournez-vous au Togo ?

Je suis là, et ça fait pratiquement deux semaines.  J’étais arrivé pour une œuvre caritative dénommée « Africash ». J’ai dû prolonger mon séjour parce que j’ai un autre événement au stade de Kégué, le concert ‘’Ne touche pas à ma paix’’.

Quelle appréciation faites-vous de Lomé, le mets togolais ainsi que ceux que vous avez côtoyés ?

Les Togolais sont très hospitaliers. Depuis que je suis ici, je me sens bien, je me sens un peu comme au Cameroun. La nourriture est bonne, les femmes sont belles, il fait beau temps, un motif valable pour séjourner aussi longtemps au Togo. Si ce n’était pas le cas, je serai reparti depuis. J’ai beaucoup apprécié, le Togo est un très beau pays et je compte bien revenir vu que j’y ai déjà passé deux semaines.

 

Vous collaborez sur une chanson avec le jeune artiste Togolais, Julianno. Est-ce votre première collaboration avec un chanteur Togolais ?

C’est ma troisième collaboration, le premier c’était avec Black T, le second avec Julianno dont on vient de finir le vidéogramme, la troisième c’est Milly Parkeur, une artiste d’ »Atomik Corporation », son vidéogramme sera shooté très bientôt.

Quelle perception avez-vous de la musique togolaise ?

Le constat que je peux faire c’est que ceux qu’on voit ne sont pas forcément les plus forts. Au Cameroun, on ne connait que les Toofan. C’est une fois arrivé ici que je me suis rendu compte qu’il y avait d’autres artistes comme Black T, Julianno …qui font aussi de bonnes choses. Je me suis senti interpellé a faire quelque chose avec eux. Je pense que c’est un problème de diffusion que ces artistes rencontrent. Si on arrangeait cela, ça irait mieux. Mais déjà à l’étranger, les Toofan font un bon travail, big up à eux, chapeau !

Votre tube ‘’ Le gars là est laid’’, est-ce une histoire vécue ?

‘’Le gars là est laid’’, c’est une histoire vraie. J’étais avec des amis, nous avons souvent des trucs qu’on organise entre nous, entre amis pour discuter de certaines choses. Donc chacun faisait part de son expérience en matière de relation intime. J’ai fais part de la mienne, ça a bien fait rigoler les gens. C’est là qu’un de mes amis a attiré mon attention et m’a dit : tiens ce truc là peut faire un gros hit si c’est  tu en fais une chanson. J’ai cogité dessus, avec un peu de recul je me suis rendu compte qu’il avait raison. Je suis parti, j’ai commencé par ébaucher, déjà à la base je le faisais pour moi, ce n’est pas un truc que je voulais commercialiser. Mon équipe est un peu très stricte sur certaines choses. Je suis rentré en studio j’ai enregistré, ils sont venus écouter et tout le monde a validé. Donc, c’est de là qu’est parti le déclic.

Dans la vidéo ‘’Minbayeur’’ avec l’artiste Blanche Baily, vous avez tourné des scènes très intimes, des baisers langoureux, …est-ce à dire que ça colle entre vous ?

C’était juste un jeu d’acteur, strictement professionnel, il n’y a rien entre elle et moi. Je suis entré dans la peau d’un acteur et j’ai fait ce que j’avais à faire. C’était juste dans le cadre du vidéogramme. On s’est embrassé pour de vrai mais il n’ y a rien eu avant ou après, avec elle.

Il y a une nouvelle génération d’artistes Camerounais qui émergent à l’instar de Daphné, Mink’s, Locko, Mr Léo. Alors, comment entrevoyez-vous la musique camerounaise d’aujourd’hui ?

La musique camerounaise a beaucoup évolué. Les artistes de notre pays sont de plus en plus sollicités par rapport au temps passé. Je dirai que la musique camerounaise se porte très bien. Je souhaite que tous continuent par travailler de la sorte pour valoriser la culture camerounaise en particulier et africaine en général.

Mink’s, vos projets ?

Mes projets à venir, j’ai deux vidéogrammes déjà réalisés qui vont paraître sur le marché entre mi septembre et fin octobre. Entre temps, en fin d’année mon EP qui sortira probablement en novembre ou décembre. Je suis déjà en tournée africaine, j’étais au Bénin, Gabon, Congo, en RCA. Actuellement je suis à Lomé pour le concert « Touche pas à ma paix », aux cotés des artistes comme Fally Ipupa, Toofan, Almok, Séssimé et autres. C’est ça mon actualité pour le moment.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.