Reckya Madougou: la toute « puissante » conseillère de Faure Gnassingbé

 

Reckya MadougouDepuis le 19 août dernier, la rue grogne de nouveau au Togo au rythme des contestataires du régime de Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005. Et ceci n’est que l’expression d’une alternance politique tant voulue par des Togolais notamment l’opposition, désormais mobilisée autour des idéaux du président du PNP, Tikpi Atchadam.

Un parti de l’opposition qui s’inscrit dans la logique du retour à la Constitution de 1992, le droit de vote de la diaspora ou à défaut le départ immédiat du fils de l’ancien et feu président Eyadema Gnassingbé, qui a régenté le pays pendant quatre décennies.

Pour certains Togolais, l’entourage du Chef de l’Etat qui est à son 3è mandat, est aussi comptable dans la gestion qui se fait du pays. Dans le sérail, l’on retrouve une dame d’origine béninoise, Reckya Madougou, considérée comme « la perle » de Faure Gnassingbé. Avouons-le, celle que Jeune Afrique classe parmi les « 50 Africaines les plus influentes au monde », a un parcours alléchant.

Par ailleurs Ambassadeur de l’ONU, Reckya Madougou est présentée par le magazine panafricain comme une « femme influente qui va vite et voit loin ». Et c’est cette femme d’exception qui est la conseillère spéciale du président Togolais notamment sur les questions d’inclusion financière et sociale.

Un rôle que nous osons croire qu’elle joue pleinement. Mais dans la foulée, des bruits de couloirs font croire qu’elle va au-delà de son cahier de charges. Certains acteurs de la scène politique togolaise la présente comme la prunelle des yeux du président Faure.

Autrement dit, c’est Reckya Madougou qui déciderait de tout, du sort de l’économie togolaise. Elle serait une émissaire qui contribuerait à asseoir un régime dictatorial au Togo.

A en croire certaines indiscrétions, la mission dont elle est investie n’est qu’une couverture de son principal rôle comme la future Première dame du Togo. Dans ce sens, des rumeurs persistantes avaient récemment font état de ce que les deux tourtereaux se seraient secrètement convolés en justes noces.

Acculée de part et d’autres ces derniers temps sur les réseaux sociaux, à travers des critiques acerbes, Reckya Madougou aurait même envoûté, à en croire certains internautes, le chef de l’Etat togolais.

D’autres soutiennent également que le président Faure lui aurait offert un jet privé dans lequel elle fait des allées et venues entre Cotonou et Lomé. Ceci, au dos du contribuable togolais. Elle aurait même réussi à écarter les nombreuses maîtresses du Prince et fait ombrage aux femmes du gouvernement jugées trop proches du Numéro un togolais.

Des allégations qui révoltent naturellement certains Béninois qui y voient une compagne de dénigrement orchestrée par des individus malintentionnés.

A noter que ces accusations sans fondement risquent à la longue, de mettre à mal les relations de bon voisinage entre le Togo et le Bénin. Certains citoyens Béninois prédisent d’ores et déjà un spectre de guerre civile au Togo dans les jours à venir, tout en menaçant de refuser d’accueillir des éventuels réfugiés le moment venu sur le sol béninois.

Vivement que cette guerre civile épargne le Togo !

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *