Les bâtisseurs de la nouvelle Afrique se forment à l’Université Senghor

119 total views, 9 views today

universite-alexandrie

 

Ils sont 16 auditeurs togolais dont 6 femmes à participer à la rentrée inaugurale de l’année académique 2017-2018 de la 16e promotion (2017-2019) de l’Université Senghor d’Alexandrie (Égypte) ce 1er octobre 2017.

La cérémonie officielle organisée à cet effet a vu la présence du représentant personnel du chef l’Etat Egyptien après du conseil permanant de la Francophonie Mme Fatma Alzahraa Etman, des représentants de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), des missions diplomatiques des pays représentés à la formation, du corps professoral et des auditeurs.

.

« Nous espérons acquérir les outils modernes du développement et occuper les meilleures places au terme de cette formation pour venir mettre les compétences acquises au service de notre pays », a confié YARBONDJA Guinansoa,   Responsable de la délégation togolaise et auditeur, en Gouvernance et management public. Il n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude aux autorités togolaises en ces termes: « C’est pour moi l’occasion de dire merci au gouvernement togolais qui, à travers le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche,  nous a octroyé les billets d’Avion Lomé-Alexandrie ».

 

L’Université  Senghor d’Alexandrie, université internationale de langue française au service du développement africain, Opérateur direct de la Francophonie forme et délivre depuis 26 ans un diplôme au Master professionnel en Développement dans les spécialités : (i) Management  de projets, (ii) Gouvernance et management public, (iii)Gestion du patrimoine culturel, (iv) Gestion des industries culturelles, (v) Communication et médias, (vi) Gestion de l’environnement, (vii) Gestion des aires protégées, (viii) Santé internationale et  (ix) Politiques nutritionnelles.

Une dixième spécialité de Master professionnel M2 « Gestion des systèmes éducatifs » est effectuée entièrement à distance ainsi que d’autres Masters adaptés aux besoins des pays dans les « campus Senghor » délocalisés dans plusieurs pays.

Cette 16e promotion d’environ 180 auditeurs issus de 22 nationalités d’Afrique et d’Haïti va vivre pendant deux ans une aventure assez riche humainement, à la fois académique, culturelle et linguistique. Pour en faire partie, la tâche ne leur a pas été aisée. Ils ont été sélectionnés à l’issue d’un long et rigoureux processus qui les a vus réussir l’étape de l’étude du dossier de candidature. Ensuite, celle de l’examen écrit et enfin, l’ultime étape, celle de l’examen ou entretien oral.

 

Le Recteur Thierry Verdel de l’Université Senghor- opérateur direct de la Francophonie, les a exhortés à devenir « des bâtisseurs de l’Afrique de demain ».

 

La délégation togolaise témoigne sa reconnaissance  au gouvernement pour avoir su placer la jeunesse au cœur de sa politique de développement au Togo. Elle s’engage en retour à honorer le pays en acquérant des outils modernes afin de contribuer efficacement à la mise en œuvre de la politique de développement.

 

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.