Crise au Togo: l’OIF aura-t-elle le même sort que le sommet Afrique-Israël ?

OIFPlongé dans une crise sociopolitique depuis près de trois mois, le Togo est pourtant le pays qui devrait accueillir la 34è session de la Francophonie.

Initialement prévue pour la période du 24 au 26 novembre prochain, des doutes planent sur la tenue effective de cette rencontre de haut niveau, au pays des « Nana Benz ».

En effet, le climat chaotique qui règne actuellement au Togo avec son lot de violences et de violation flagrantes des droits de l’homme, inquiète au plus haut point la communauté internationale et les différentes instances notamment la francophonie.

La secrétaire générale de la francophonie Michaelle Jean a récemment dénoncé une « escalade de violence » : «…. Rien ne peut justifier ces affrontements. Nous pensons aux victimes, aux familles endeuillées, au climat général de peur et de colère. Il faut impérativement privilégier le dialogue en toute circonstance….. ».

Les délégués des 54 pays pourront-ils séjourner au Togo sans crainte ? Le Togo retrouvera t-il à temps un climat paisible, un facteur clé devant favoriser cette assise ?

Pour l’heure, bien qu’aucun report n’est officiellement annoncé, beaucoup de pays proposent Paris pour abriter cette rencontre. Et si cela s’avérait que la rencontre soit délocalisée ailleurs, le Togo perdrait en crédibilité encore une fois, après l’annulation du sommet Afrique-Israël.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *