Crise au Togo: Lorenzo et Yark, deux ministres, deux versions opposées !

131 total views, 9 views today

Lorenzo_YarkEn dehors de l’excès de zèle dont font preuve les forces de l’ordre dans la répression ces derniers jours, des manifs de l’opposition, les Togolais devront également subir les « contrevérités » du ministre de la sécurité et de la protection civile, le Colonel Yark Damehane.

Quand deux membres d’un même gouvernement livrent deux versions totalement opposées en tous points sur un même sujet, l’on se rend compte que le pays est indéniablement à la dérive.

Reçu sur les ondes de Rfi, Guy Madjé Lorenzo, le ministre en charge de la Communication et porte-parole du gouvernement, a reconnu les dérapages dans les rangs des forces de l’ordre.

« Oui ! Il y a eu un certain nombre de dérapages et des enquêtes ont été menés par la police et la gendarmerie et les éléments des forces de sécurité qui ont pu commettre ces dérapages, eh bien ils ont été sanctionnés par leur hiérarchie », a reconnu le ministre Lorenzo.

Répondant à la même question jeudi soir, à la faveur d’une conférence de presse à son cabinet à Lomé, le ministre Yark Damehane a laissé entendre ceci: « Je ne peux pas vous dire sincèrement qu’il n’y a que des forces de l’ordre qui ont des balles ».

Une réponse assez biaisée qui vient jeter une fois encore du discrédit sur les propos et l’interprétation des faits du ministre depuis le début de la crise sociopolitique, marquée par un climat quasi insurrectionnel.

Sur l’affaire des « miliciens » qui sèment la terreur dans la capitale togolaise depuis trois jours, rappelez-vous que le ministre avait affirmé sur les ondes de Victoire Fm, une radio privée de Lomé, qu’il a eu vent de l’information mais dit ignorer la provenance de ces jeunes cagoulés, armés de gourdins et d’autres armes blanches à bord des voitures non immatriculées.

Faisant le point sur la manifestation du jeudi, laquelle émaillée de violences, le Col.Damehame Yark a indiqué qu' » il n’y a pas eu de perte en vies humaines, ni de blessé, mais six (6) personnes ont été arrêtées ».

L’opposition togolaise signale pour sa part « trois morts et une quarantaine de blessés » dont par balles tirées de pistolets silencieux par les forces de l’ordre et des bastonnades jusque dans les domiciles.

A-t-on besoin d’en arriver à ces extrêmes? A vous d’en juger !

Réagissez sur: africatopforum.fr

One thought on “Crise au Togo: Lorenzo et Yark, deux ministres, deux versions opposées !

  1. vous voyez,tous les bracages qui se passent au togo,cet regime montre bel et bien qu’il est l’auteur.ce sont ces milices qu’ils envoyent.Et il parle encore du terorisme eux même ont montré qu’ils sont des vrais teroristes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.