Faure Gnassingbé: « tôt ou tard, la vérité finira par triompher »

60 total views, 3 views today

FEG« Ceux qui intoxiquent, ceux qui mentent, ont trouvé des alliés dans la technologie. On peut transformer une chose juste ou alors un homme simple comme moi en dictateur sanguinaire. J’ai découvert que j’étais un dictateur sanguinaire », a déclaré en substance, le Chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé.

Par ailleurs président d’UNIR, le parti au symbole du tweeter renversé dans un fond bleur azur, créé en avril 2012, a tenu son tout premier congrès statutaire les 28 et 29 octobre 2017 à Tsévié, environ 35 km au nord de la capitale.

Mais, « être parmi vous ce matin, voir l’accueil que vous me réservez, cela me réconforte. Effectivement, la vérité finira pas triompher car vous m’avez suffisamment démontrés que nous sommes forts, nous sommes confiants, nous sommes optimistes », a-t-il lancé à ses militants et sympathisants.

Conscient que le pays traverse une situation difficile depuis un moment, le président togolais a appelé ses partisans à plus de courage, de patience et de force pour « surmonter l’épreuve ».

Depuis le 19 août dernier, Faure Gnassingbé fait face à un mécontentement populaire à travers des séries de manifestions dans les rues de Lomé mais aussi en province.

L’opposition qui dit incarner les aspirations profondes du peuple, réclame le retour à la Constitution de 1992 dans son état originel ou à défaut le départ sans conditions du Numéro un togolais, au pouvoir depuis 2005.

Voici l’intégralité du discours de Faure Gnassingbé à l’ouverture du congrès d’UNIR

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.