La CPI sommée d’intervenir en Lybie

 

Esclavage en LybieLa renaissance de l’esclavage en Lybie a été fortement condamnée par la communauté internationale et même les chefs d’Etats Africains.

Enragés dès l’annonce de cette information, certains gouvernants ont rappelé illico-presto leurs ambassadeurs en Lybie.

Dénonçant farouchement cette ignominie, le président nigérien Mahamadou Issoufou a appelé la Cour Pénal International (CPI) à se pencher sérieusement sur le dossier de vente de migrants en Lybie.

« L’esclavage est un crime contre l’humanité et je saisis l’occasion pour lancer un appel à la Cour pénale internationale pour qu’elle se saisisse du dossier », martela-t-il.

« Nous n’avons plus le droit de faire comme si nous ne voyions rien, nous n’avons plus le droit de détourner les regards, nous avons le devoir de nous attaquer aux causes profondes de cette tragédie », ajouta-il.

Pour une fois, au lieu de faire la chasse aux sorcières derrière un chef d’Etat africain, la CPI devrait se pencher sur le retour de l’esclavage qui est tout autant incriminant, un crime contre l’humanité, la nature même de l’homme.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *