RD Congo: l’opposition dans les rues pour exiger le départ de Kabila

 

Joseph Kabila Kabange, President of the Democratic Republic of the Congo, seen during an interview with reporters of DER SPIEGEL at his residency in Kinshasa, Democratic Republic of the Congo, May 16, 2017. Mr. Kabila has been overstaying his constitutionally granted two terms in office and has postponed elections that were schedule for the end of 2016. He has not stated if he intends to step down, fueling fears that he wants to cling to power.

La vague de manifestations qui secoue le Togo aurait atteint la RD Congo en cette fin du mois de novembre. Après la sortie en poupe de l’épiscopat congolais, c’est au tour de l’opposition de durcir le ton à travers des manifestations, en exigeant ainsi le départ du président Joseph Kabila.

L’entêtement de certains membres de l’opposition à descendre dans les rues à fait place à une répression vive de la part des autorités congolaises.

Les marches sont interdites à Kinshasa, la capitale et dans d’autres villes. Les forces de l’ordre sont ont reçu des instructions pour réprimer tout fauteur de troubles.

“La police va décourager tous ceux qui empêcheraient les autres de vaquer librement à leurs occupations”, a prévenu le colonel Mwanamputu.

Le bras de fer entre les deux partis a occasionné des arrestations ici et là le 28 novembre dernier.

En fin de mandat depuis novembre 2016, Joseph Kabila est sommé de quitter le pouvoir. Les élections sont attendues au plus tard en décembre 2018 pour un retour à la normale.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *