Cameroun: le coordonnateur du mouvement « Tout sauf Biya en 2018 » convoqué

non biya
Comme dans tous les pays africains où les chefs d’Etat ont duré au pouvoir, des mouvements de protestation finissent par naître. C’est le cas au Cameroun avec le mouvement « Tout sauf Biya en 2018 ».
Pour le promoteur, Narcisse Nganchop, « ce mouvement naît du constat de l’illégitimité de Paul Biya qui se décline en des hold-up constitutionnels, notamment en 2008. Depuis l’accession du Cameroun à l’indépendance le 1er janvier 1960, aucune élection libre, juste et démocratique ne s’est tenue. M. Paul Biya, au pouvoir depuis le 6 novembre 1982 s’est toujours arrangé à être maître du jeu électoral ».

De quoi justement devrait s’inquiéter le régime Biya qui n’a pas tardé à réagir suite à cet affront. Narcisse Nganchop a été convoqué par l’Antenne opérationnelle de la Surveillance du Territoire située au Commissariat Central numéro 1 de Yaoundé pour « affaires le concernant ».

Le genre d’affaire le concernant ne lui sera signifié qu’une fois sa présence effective dans les locaux du commissariat. La convocation l’aviserait qu’en cas de défaillance, « il sera contraint par tous les moyens de droit » à se présenter à la police.

Soulignons que le 25 novembre dernier, Narcisse Nganchop et son mouvement annonçaient sur les réseaux sociaux la première réunion officielle dudit mouvement à Yaoundé en début de la semaine prochaine.

Serait-ce l’une des raisons de cette convocation ? Nul ne saurait le dire pour l’instant.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.