« Le meilleur de Fela Kuti » : la chanteuse Erykah Badu rend hommage au père de l’afrobeat

Il y a de cela deux décennies que Fela Kuti, le père de l’afrobeat, a tiré sa révérence. Mais aujourd’hui sa popularité demeure intacte. Et ce n’est pas la reine du Nu Soul, Erykah Badu, qui dira le contraire.

La chanteuse afro-américaine, vient d’ailleurs de mettre sur le marché du disque un coffret de sept albums mythiques du chanteur et multi-instrumentiste nigérian. Une manière pour elle de rendre hommage à la légende de l’afrobeat.

Baptisé « Le meilleur de Fela Kuti », le coffret est un pur concentré de l’immense talent artistique et du poids de l’héritage légué par Fela aux générations futures.

« Cette voix de la contestation est celle du symbole de l’underground africain, pionnier génial de l’afrobeat, étourdissante fusion de funk, jazz et rythmes traditionnels nigérians », a expliqué Erykah Badu.

Originaire d’Abeokuta tout comme l’ex-chef de l’État nigérian, le général Olusegun Obasanjo,  Fela Kuti a longtemps subi la haine de ce dernier à cause des thèmes qu’il abordait dans ses chansons. Il dénonçait notamment la dictature d’Obasanjo et la corruption de l’élite politique au Nigéria.

Après sa mort en 1997, la discographie de Fela Kuti, riche de plus de 50 albums, s’est exportée dans le monde entier. Un nombre incalculable de rééditions a vu le jour dont le coffret mitonné par Erykah Badu, rapportent les confrères de Rfi.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.