Ethiopie: plus d’adoption des enfants par des expatriés, les raisons !

116 total views, 3 views today

L’Ethiopie ferme officiellement la porte des adoptions internationales. Le 09 janvier dernier, les députés de la chambre des représentants ont adopté la loi qui interdit l’adoption des enfants éthiopiens aux étrangers. L’annonce a été faite par le porte-parole du ministère éthiopiens des femmes, des enfants et de la jeunesse.

Pour le porte-parole, cette loi est justifiée et s’inscrit dans la logique de la protection des enfants. En effet, selon certaines sources, l’adoption par des étrangers « ont entraîné divers crimes contre les mineurs».

L’Ethiopie rejoint ainsi plusieurs pays africains qui ont déjà interdit l’adoption par des étrangers comme la RDC, le Sénégal et le Mali. Le Bénin a levé cette interdiction l’année dernière mais reste très exigent. Le Niger tout comme d’autres pays limitent le cadre de l’adoption aux couples mariés et sans enfant.

Même si la suite des dossiers en cours de procédure reste floue, la diplomatie belge assure respecter la décision du gouvernement. « Nous prenons note de cette décision souveraine de l’Éthiopie et nous la respectons, » a commenté Joseph Naudts, conseiller et adjoint au chef de mission de l’ambassade de Belgique.

D’après l’AFP, la Belgique avait une vingtaine d’adoption en cours de procédures. Selon le rapport 2016 du ministère des Affaires étrangères sur l’adoption internationale, 45,44 % des enfants adoptés à l’étranger par des Français sont originaires d’Afrique. Et ceci sans compter les adoptions effectuées par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l’Espagne et les autres pays.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.