Surendetté, le Burkina sommé par le FMI de surseoir à l’exécution des PPP

Rapportée par Net Afrique, l’information a été révélée par Alain Siri, secrétaire permanent du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES), un plan pour sauver l’economie burkinabé.

Le FMI demande au Burkina de surseoir à l’exécution des partenariat public-privé (PPP), pour cause de surendettement. 

« Le Burkina discute avec le FMI sur la question. Ce sont les principes dogmatiques du FMI, mais nous pensons qu’ils vont comprendre », a-t-il néanmoins ajouté.

La loi d’allègement des procédures PPP au Burkina est désormais caduque. La loi qui autorisait les soumissions dans un délai de six(6) mois est terminée en début janvier 2018. « Sur les 38 projets qui étaient concernés par cette loi, beaucoup ont eu des contrats », précise Alain Siri.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *