Congo: bientôt la production des parfums à travers le projet « Arômes du Congo »

Le 13 janvier dernier, a été lancé le projet « Arômes du Congo » au Congo dans la Cour royale. Le lancement a été effectif en présence des hauts dignitaires et de l’initiateur du projet, le docteur français Alex Ramel.

Le projet vise la production à grande échelle des huiles essentielles, destinées à la fabrication de parfums, d’arômes alimentaires et bien d’autres produits et dérivés. Un espace étendu sur 80 000 hectares dans le district de Mbé au Nord du Brazzaville, a été retenu pour l’exploitation.

Il faut noter que cette année sera l’année pilote afin de détecter les plantes aromatiques et fleurs à parfum, très spécifiques, dûment étudiées, sélectionnées et adaptées au milieu.

Pour cette phase pilote, des étudiants de l’école supérieure de technologie des cataractes en France seront coptés. Le projet, en plus de produire des huiles essentielles, sera également à la base de créations de plusieurs emplois tant directs qu’indirect. Une vingtaine de jeunes Congolais suivent une formation dans les domaines de la parfumerie, des produits cosmétiques ainsi que de la botanique.

Le projet semble porteur mais nécessite beaucoup de travail. « Les huiles essentielles, qui sont le résultat d’une distillation soignée, rentrent dans le cadre de plusieurs applications. Elles répondent à l’industrie des parfums, du cosmétique, des arômes alimentaires et, au niveau médical, de l’aromathérapie.

Depuis plusieurs années, leur croissance est en constante augmentation. Suite à une forte demande, l’offre des producteurs existants est insuffisante, une insuffisance variable, selon les huiles », a précisé le Dr Alex Ramel.

Pour rappel, le projet « Arôme du Congo» est l’un des projets retenu pour le Fonds bleu. Signé en mars 2017 par près de 12 pays de la sous-région, le Fonds bleu pour le Bassin du Congo est un fonds international de développement. Il permettra aux pays de la région du Bassin du Congo à passer d’une économie liée à l’exploitation des forêts à une économie s’appuyant davantage sur les ressources issues de la gestion des eaux.

Réagissez sur: africatopforum.fr

2 thoughts on “Congo: bientôt la production des parfums à travers le projet « Arômes du Congo »

  1. bonjour, je suis spécialisé dans la production des plantes arômantiques, médicinales et alimentaires pour des industries pharmaceutiques mondiales au Canada. en cas de besoin , contacter moi au 00243852959295.
    Josephkasongo371@gmail.com
    ça serait une très grande contribution pour la réussite de votre projet.
    Merci

  2. Bonjour,

    je suis actuellement en fin de stage au sein d’un grand groupe de parfums et cosmétiques à Paris. Je me spécialise également dans ce secteur et souhaiterais apporter ma contribution pour la réussite de votre projet.
    N’hésitez pas à revenir vers moi en cas de questions.
    Voici mes coordonnées: boffel@hotmail.co.uk.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.