L’Union africaine invite les femmes dans la course contre la corruption

Les questions d’émancipation et d’égalité du genre ont longtemps été au cœur des débats au cours de cette dernière décennie. Au  10ème pré-sommet sur le genre les 17 et 18 janvier, l’Union Africaine à inviter les femmes à intégrer la lutte contre la corruption entamée sur le continent.

Cette réunion s’articulait autour du thème  « Remporter la lutte contre la corruption : une voie durable vers l’égalité des genres et l’émancipation des femmes en Afrique ».

La Commissaire de l’UA aux affaires politiques, Mme Minata  Samate Cessouma, a déclaré que les pré-sommets sur les genres jouaient un rôle important pour influencer et façonner la politique de l’UA sur l’égalité des genres et l’émancipation des femmes.

Pour cette dernière, la corruption serait un obstacle majeur pour la mise en œuvre de l’Agenda 2063. Pour sa part, la directrice de l’UA pour les femmes Mme Mahawa Kaba Wheeler a réexpliqué le contenu de l’agenda 2063.

« L’Agenda 2063, feuille de route de notre continent, nous rappelle à renouveler nos engagements et nos ambitions pour la promotion du statut des femmes et de l’égalité des genres en Afrique, et en particulier à réaliser (engagements et ambitions), car l’avenir de l’Afrique dépend clairement des opportunités qui seront créées pour les femmes et les jeunes sur notre continent », a-t-elle précisé.

Bon nombre de pays africains se sont engagés dans la lutte contre la corruption.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.