NASA : une astronaute noire remplacée in extremis crée la polémique

L’agence spatiale américaine, Nasa est au cœur d’une polémique après avoir remplacé in extrémis l’astronaute afro-américaine, Jeanette Epps désignée pour une mission dans la Station spatiale internationale (ISS).

Ingénieure aérospatiale et astronaute à la Nasa depuis 2011, Jeanette Epps, 47 ans, devait rejoindre la Station en juin à bord d’un vaisseau russe Soyouz pour faire partie de l’expédition 56/57. Elle avait été sélectionnée pour cette mission en janvier 2017 et devait rester 143 jours dans l’espace, ce qui aurait été le plus long séjour orbital pour un astronaute noir, dont six sont déjà restés dans l’ISS rapporte le site d’information Paris Match.

Selon un communiqué de l’agence spatiale, Jeanette Epps sera remplacée par sa collègue Serena Aunon-Chancellor, qui devait initialement rejoindre l’ISS en novembre pour faire partie de l’Expedition 58/59.

D’après le porte-parole de la Nasa Brandi Dean : “nombre de facteurs sont pris en compte pour sélectionner les astronautes pour des missions et ces décisions relèvent de questions personnelles pour lesquelles la Nasa ne fournit pas d’information. Jeanette Epps sera prise en compte pour de futures missions”.

Cette décision de l’Agence n’est pas du goût de plusieurs experts. Certains estiment même qu’elle relèverait d’une affaire personnelle.

Selon l’AFP, ce n’est pas la première fois que la Nasa remplace des astronautes assignés à des missions, le plus souvent pour des raisons médicales. L’astronaute Ken Mattingly avait été par Jack Swigert trois jours avant le lancement d’Apollo 13 vers la Lune parce qu’il avait été exposé à la rougeole.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.