Disparition du trompétiste Hugh Masekela: Zuma rend hommage à un vétéran de la lutte de libération

45 total views, 2 views today

A peine débutée, l’année 2018 compte déjà ses illustres personnes qui manqueront les jours à venir. Après Edwing Hawkins, un autre musicien tire sa révérence. La légende sud-africaine du jazz et figure de la lutte contre l’apartheid, Hugh Masekela s’en est allé.
Le trompettiste et chanteur est décédé le 23 janvier dernier à l’âge de 78 ans. Le cancer de la prostate contre lequel il luttait depuis un moment, a finalement eu raison de lui. Toute l’Afrique du Sud est consternée par la perte du chanteur qui a su « inventer son propre style et marquer le jazz sud-africain ».

Il n’a pas cessé de dénoncer l’apartheid à travers une musique intemporelle, qui résonne encore vigoureusement. Le président Jacob Zuma, a rendu hommage à « un artiste de jazz, un trompettiste de légende, un défenseur de la culture et un vétéran de la lutte de libération » contre le régime ségrégationniste.

« La nation pleure un de ses talents à la signature la plus emblématique. C’est une immense perte pour le monde de la musique et le pays tout entier. (…) On n’oubliera pas sa contribution à la lutte pour la libération » a ajouté le président, d’après Jeune Afrique.

Le trompettiste a accompagné les stars de la musique tout en faisant entendre sa voix. Il a raflé d’ailleurs en 2016 le prix de « légende de l’année » au MTV Africa Music Awards. Un grand homme ! Une légende s’en est allée mais ses œuvres resteront gravées à jamais.

Image de prévisualisation YouTube
Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.