Nigeria: Buhari réagit à la tribune lapidaire d’Obasanjo

139 total views, 3 views today

L’ex-chef de l’Etat nigérian Olusegun Obasanjo a appelé mardi l’actuel président Muhammadu Buhari à ne pas briguer un second mandat à la tête du pays qui devrait organiser l’élection présidentielle le 16 février 2019.

Dans sa déclaration, l’ancien président et poids lourd de la vie politique nigériane, a évoqué l’état de santé dégradant de M Buhari qui pourrait bien avoir de sérieuses répercussions sur la gestion du pays.

En outre, Olusegun Obasanjo tire à boulet rouge sur le bilan du mandat de Buhari, qui pour lui, frise le « chaos »: pauvreté, l’insécurité, la mauvaise gestion économique, le népotisme…

Comme une réponse du berger à la bergère, l’administration Buhari réagit vingt quatre heures après la parution de la tribune.
C’est à la faveur d’une conférence de presse, organisée mercredi 24 janvier à la présidence, que le ministre de l’Information Lai Mohammed a défendu le bilan du président Muhammadu Buhari, rapporte RFI.

Il a estimé que son administration avait enregistré des succès dans la lutte contre la corruption et l’insurrection des islamistes de Boko Haram, et que l’économie faisait également « des progrès réguliers ».

Au cours des trois dernières années, le gouvernement de Muhammadu Buhari se félicite de plusieurs réalisations dans les domaines de  l’économie, l’agriculture, lutte contre la corruption, l’électricité.

Réagissant sur la question d’une éventuelle candidature du Numéro un nigérian à la présidentielle de 2019, Lai Mohammed a été évasif: « il est engagé à remplir le mandat que les Nigérians lui ont donné en 2015. Voilà où nous en sommes aujourd’hui ». Il ajoute qu' »à ce stade c’est une distraction pour le président ».

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.