Zimbabwe: le calme après la tempête, Mnangagwa annonce la tenue des élections « transparentes »

Délogé en douce en mi-novembre 2017, Robert Mugabe est désormais rentré dans l’histoire. Ses 37 années de règne sans partage sur le Zimbabwe sont conjuguées au passé, un passé qui fait place à une nouvelle ère, avec aux commandes, Emmerson Mnangagwa, ancien vice-président déchu par Mugabe, surnommé « L’homme crocodile ».

En marge du Forum économique mondial de Davos qui se tient en Suisse, le nouveau président du Zimbabwe a fait une importante annonce mercredi, relative aux prochaines joutes électorales.

« Le mois prochain, je serai en mesure d’annoncer la date des élections. Je ne pense pas qu’elles auront lieu en juillet, elles seront organisées avant juillet », a affirmé Emmerson Mnangagwa.

Même s’il n’a pas donné assez de détails sur le calendrier électoral, Emmerson Mnangagwa assure tout de même que cette élection aux enjeux colossaux, se tiendra avant le mois de juillet 2018.

A noter que le président a confié que dès le mois prochain, la date de ces élections sera connu.

Si les précédentes élections au Zimbabwe sous l’ère Mugabe ont été émaillées de fraudes et de nombreuses violences, les prochaines se tiendront dans une transparence totale mais aussi dans un climat d’apaisement, selon Mnangagwa.

« Cette fois-ci, le Zimbabwe sera ouvert et transparent », a-t-il assuré avant d’ajouter: « nous voulons des élections libres, justes, crédibles et qui ne soient pas entachées de violence ».

« Si on a de tels critères, pourquoi refuser aux observateurs internationaux de venir dans notre pays ? L’Union européenne est la bienvenue », a affirmé Emmerson Mnangagwa qui ne jure que par la paix, « rien que la paix ».

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.