Burkina: le coiffeur personnel de Blaise Compaoré fait une révélation surprenante sur l’ancien président

37 total views, 3 views today

Depuis sa déchéance jusqu’à son exil en octobre 2015 à Abidjan, la capitale ivoirienne, l’ex président burkinabé est devenu un citoyen ordinaire. Ses apparitions publiques sont rarissimes et ses prises de position sur l’actualité de son pays le sont encore plus.

Le 17 novembre,  Blaise Compaoré brise tout de même le silence en publiant un courrier dans lequel il dénonce les allégations de journalistes proférés contre lui à propos de liens supposés avec les terroristes qui ont frappé ces derniers temps, le Burkina Faso.

Dans le document d’une page, l’ex-chef d’Etat dénonce des articles laissant entendre qu’il aurait pu avoir des liens coupables avec les terroristes d’al-Qaïda au Maghreb islamique, lesquels justifieraient en réaction les attaques subies par son pays.

« Odieux, scandaleux, abject », s’insurge-t-il tout en saluant les efforts effectués par son successeur Roch Marc Christian Kaboré en matière de lutte contre le terrorisme.

Abdoul Karim, un coiffeur réputé des têtes prestigieuses  a confié dans les colonnes de l’Observateur Paalga qu’il était le coiffeur attitré de Blaise Compaoré avant et pendant son passage au pouvoir.

Dans une anecdote qu’il a racontée et parue dans le même journal, Abdoul Karim a confié que Blaise Compaoré est un homme « très fidèle et discret ».

 

« C’est depuis qu’il était commando de Pô qu’il a commencé à solliciter mes services et quand il est devenu président, sa femme a entre temps créé son salon de coiffure et souhaité que son époux y soit coiffé. Ce dernier s’y est fait coiffer par deux fois, mais il est revenu chez moi.  C’est lui qui m’a fait partir en pèlerinage à la Mecque. Mais c’est tout récemment que j’ai su que c’est lui qui a supporté tous les frais. On m’avait dit que c’est quelqu’un depuis l’occident qui m’avait fait ce privilège. Il fallait être prêt à tout moment. Un jour, j’étais au Nigéria et on m’a appelé pour me dire que Blaise Compaoré  devait se coiffer le jour suivant. J’ai immédiatement interrompu mon séjour pour sauter dans le premier avion afin d’être au rendez-vous. Une situation similaire s’est produite à Lomé pendant que j’y étais pour l’enterrement de ma mère. Il a fallu rentrer d’urgence avant d’y repartir », a-t-il relaté.

A noter que Abdoul Karim vit au Burkina depuis plusieurs années. D’origine nigériane, il est marié à une burkinabè.

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.