Affaire espionnage de l’UA: la Chine s’indigne et parle d' »absurdité »

117 total views, 3 views today

Il y a quelques jours, le média français Le Monde a révélé que le nouveau siège de l’Union africaine, offert en 2012 par la Chine, est espionné par Pékin.

Résultat d’une longue enquête, l’article indique que les informaticiens de « l’UA se sont rendus compte que les données internes de l’institution étaient massivement détournées…vers de mystérieux serveurs hébergés quelque part à Shanghaï, la mégapole chinoise. »

« Le nouvel immeuble, « don de la Chine aux amis de l’Afrique », a été offert il y a tout juste six ans. Il a été entièrement équipé par les Chinois. Les systèmes informatiques ont été livrés clé en main. Et les ingénieurs chinois ont volontairement laissé deux failles : des portes numériques dérobées (« backdoors ») qui donnent un accès discret à l’intégralité des échanges et des productions internes de l’organisation », écrit le journal.

Interrogé en marge du 30e sommet de l’institution à Addis-Abéba, l’ambassadeur chinois  à l’UA Kuang Weilin a qualifié d’“absurdité” cette révélation. Selon lui, elle va “endommager l’image du journal”, mais pas la relation entre la Chine et l’Afrique.

“Je pense qu’il s’agit d’une histoire sensationnelle, mais elle est aussi complètement fausse et une absurdité”, a confié à l’AFP Kuang Weilin.

Au niveau africain, l’on préfère insister sur l’importance de la relation “forte” et “stratégique” avec la Chine, premier partenaire de l’Afrique avec notamment 149,2 milliards de dollars d‘échanges commerciaux en 2016 (selon Pékin), et de nombreux dons et prêts à taux très bas sur le continent africain, rapporte l’AFP.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.