Crise au Togo: deux émissaires en discussion avec la classe politique

A quand le démarrage du dialogue intertogolais ? C’est la grande interrogation de plus d’un au Togo. Cette rencontre qui a été annoncée il y a plusieurs semaines n’a pourtant pas encore démarré pour tenter de trouver une issue à la crise sociopolitique dans le pays.

Afin de baliser le terrain, le ministre ghanéen de la Sécurité Albert Kaa-Dapaah et le ministre d’Etat à la présidence de la Guinée Tibou Karama qui sont à Lomé depuis mardi, rencontrent plusieurs acteurs politiques.

Ce sont des émissaires de Nana Akufo-Addo et Alpha Condé, respectivement présidents Ghanéen et Guinéen. Une rencontre avec la classe politique qui a pour but d’aplanir des différends avant l’entame de futures discussions très attendues.

Depuis plus de cinq mois, la coalition des 14 partis de l’opposition manifeste. Elle appelle au retour à la Constitution de 1992, le vote de la diaspora, la libération sans conditions des détenus politiques, l’assainissement du cadre électoral, entre autres.

Pour plusieurs acteurs, le démarrage de discussion avec le pouvoir est bloqué par des préalables que posent les partis de l’opposition

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.