EXCLU/Mason Ewing: « Avec Ewingwood, on veut donner envie aux cinéastes américains, français et asiatiques de venir tourner au Cameroun »

Très attendu par les amoureux du 7è art, le film Coup de foudre à Yaoundé est en passe de révolutionner l’industrie cinématographique camerounaise voire au-delà.  Piloté par la structure de production « Ewingwood », le projet est dirigé par un jeune Camerounais hors pair: l’infatigable Mason Ewing.  Malgré son handicap (non-voyant),  ce dernier s’est imposé dans le monde du stylisme et compte bien conquérir le cinéma en Afrique à travers Ewingwood. Refusant de baisser les bras même avec son handicap, le jeune homme de 35 ans entend bien faire découvrir toutes ces richesses (beauté, culture, tradition…) que regorge l’Afrique, notamment son pays, le Cameroun. Dans la fièvre d’une sortie très prochaine du long métrage, la rédaction d’Africa Top Success s’est approchée du producteur afin de cerner les contours du projet mais aussi de sa maison de production. C’est à travers un entretien exclusif dont voici l’intégralité… 

Monsieur Mason Ewing, pouvez-vous nous parler d’Ewingwood?

Tout d’abord, je tiens à vous remercier d’avoir pensé à moi pour cet entretien. Surtout que travailler avec mon continent, pour moi c’est un rêve, c’est magique. L’Afrique c’est le plus beau continent du monde. Sans exagération, l’Afrique c’est l’avenir. Je compte faire découvrir mon pays aux blancs et à mes amis.

Pour revenir à la question, Ewingwood, la filiale de MASON EWING CORPORATION sera notre nouvelle entreprise africaine avec des studios de cinéma au Cameroun, sur la capitale de Yaoundé. Un empire africain à la Bollywood ou encore Hollywood. Une société qui va être construite pour apporter une formation de mode (couture, stylisme, mannequin,…), de cinéma (production, acting, théâtre, technique, distribution, scénariste, etc…) musique, cours de danse et j’en passe… Ewingwood sera aussi créée pour aider toute la jeunesse africaine dans le monde de l’art. Dans Ewingwood, il y aura aussi une filiale journalistique. L’Afrique doit évoluer. Trop de blancs viennent exploiter notre continent. J’aime tout le monde mais aujourd’hui, il faut que l’on arrête de ramasser les miettes. C’est pour cela qu’il faut que je trouve beaucoup d’investisseurs d’Afrique, des hommes d’affaires culottés, impertinents, qui veulent s’enrichir.

Quelle touche particulière cette maison apporte au 7è art africain ?
La touche est simple : de la nouveauté. Je souhaite ouvrir notre cinéma aux autres continents. En Europe, par exemple, la jeunesse française s’intéresse beaucoup au cinéma américain, italien, asiatique et même bollywoodien et j’en passe… Malheureusement, notre cinéma est inexistant. Heureusement, il y a quelques blancs qui s’y intéressent mais pas assez. Avec Ewingwood, on veut donner envie aux professionnels du cinéma américain, français et asiatique de venir tourner au Cameroun et même dans d’autres pays d’Afrique, découvrir notre beau continent. Quand on parle d’Afrique, on ne parle que de safaris alors que nous avons de très belles richesses (les diamants, le pétrole, le charbon, les minerais, les fruits et plein d’autres choses merveilleuses,…). Grâce à la formation que donnera Ewingwood à la jeunesse africaine, nous allons apporter des films et séries télés de qualité. Mais pour cela, j’ai besoin de tous les hommes les plus riches d’Afrique. Il faudrait qu’ils me soutiennent.

Pourquoi le choix d’un long métrage ?
Si j’ai décidé de faire ce long-métrage, c’était tout simplement par envie de faire découvrir mon magnifique pays aux français et à tous les étrangers qui ne le connaissent pas. Montrer les beaux paysages de mon pays, c’est une fierté. Le Cameroun est le pays de ma mère Marie et de mon arrière-grand-mère Élise. Dans COUP DE FOUDRE A YAOUNDÉ, je voulais aussi montrer le côté de la femme africaine. L’héroïne sera sublime. Partout dans le monde, il y a de belles femmes. Sans oublier que je suis une personne passionnée de cinéma, j’adore la magie d’un film. COUP DE FOUDRE A YAOUNDÉ sera une belle histoire d’amour.

Que pensez-vous du 7ème art en Afrique ?
Je trouve que nous sommes très en retard au niveau de l’audiovisuel. Nos films et nos séries télés sont catastrophiques. Pour tout ce qui concerne montage, scénario et jeu d’acteur, on doit s’améliorer. Sans oublier le son. Le problème est qu’on fasse tout avec les moyens du bord, c’est un peu dommage. Malheureusement, les hommes les plus fortunés d’Afrique refusent souvent de soutenir notre septième art. C’est dommage car il n’y a pas que l’agriculture dans la vie. C’est très important mais beaucoup de notre jeunesse noire veut évoluer dans le domaine artistique. Alors ouvrons-leurs ces portes.

« Coup de foudre à Yaoundé », est-ce du réalisme, une histoire vécue ?
Le long-métrage COUP DE FOUDRE A YAOUNDÉ est une histoire inventée. Mais grâce à ce film, nous allons casser beaucoup de préjugés sur l’Afrique. Nous allons apporter beaucoup de magie dans ce projet.

Pourquoi le choix d’un scénario basé sur l’amour, pour vendre les mérites du continent africain ?
Comme je vous répondrais : et pourquoi pas ? Regardez, les américains ont faits de beaux chefs d’œuvre avec Coup de Foudre à Notting Hill et Coup de Foudre à Manhattan. Les indiens nous ont fait découvrir leur magnifique pays avec Coup de Foudre à Bollywood. Et pourquoi pas nous COUP DE FOUDRE A YAOUNDÉ ? Dans cette histoire, je souhaite aussi montrer que l’ont n’a pas toujours besoin du blanc pour s’en sortir ou réussir. Rose à tout pour être heureuse : un travail qui la rend célèbre et une puissante famille. Elle ne cherche pas à trouver un blanc pour quitter l’Afrique car elle est très heureuse dans son continent. Pour moi, c’était très important de montrer qu’il y a des africains qui sont très biens dans leurs pays.

Comment s’est fait le choix des acteurs après le casting ?
Pour répondre à cette question, pour le choix des acteurs, j’ai commencé par la France, le pays où je suis en ce moment. Quatre acteurs français blancs ont étés choisis : mon frère et acteur Milan Ewing (21 ans), l’acteur Baba Wild (21 ans), l’acteur Jessy Sartori (22 ans). Bientôt, on compte trouver le quatrième acteur manquant. Dans ce casting, on pourra trouver l’actrice française Maryse Bourlon avec qui je travaille depuis quelques années. Bientôt, une actrice et mannequin blanche pour jouer le rôle de la meilleure amie de Rose. Pour le côté américain, on trouvera la star de cinéma hollywoodienne Patrick Kilpatrick qui a joué dans énormément de films et séries télés, ainsi que quelques autres stars françaises surprises… je n’en dit pas plus. Le samedi 20 janvier 2018, un grand casting a été organisé à Yaoundé par mon Directeur de Production, Monsieur Frank Olvier Ndema pour trouver tous les acteurs africains manquants. Nous avons enfin trouvé, après un an et demi de casting l’actrice qui va jouer Rose Young, l’héroïne de COUP DE FOUDRE A YAOUNDÉ. Il y aura un gros travail autour de cette jeune comédienne. Elle sera sublime. Une beauté à faire tomber les hommes. La beauté de Vénus. En tout cas, ça en vaut le coup de découvrir l’héroïne de ce film COUP DE FOUDRE A YAOUNDÉ. D’ailleurs, la grande actrice de cinéma camerounais Blanche Bana fait parti du casting. Dans ce projet, j’ai dessiné de très belles créations Mason Ewing. De magnifiques robes pour l’héroïne et pour Blanche Bana. Pour cela, je travaille avec des couturières au Cameroun.

Avez-vous trouvé l’héroïne parfaite ?
Pour ce long-métrage, oui j’ai trouvé cette perle rare que j’attendais. Celle pour qui je voulais avoir un coup de cœur. J’ai beau être aveugle, je suivrai toujours mon instinct. Mes yeux sont dans le noir mais je vois mieux qu’un voyant. Pour moi c’est la volonté de Dieu. Donc en effet, j’ai trouvé l’actrice qui va jouer le rôle de Rose Young.

Quelles sont les difficultés rencontrées dans la réalisation du film (Scénario, tournage, montage) ?
Pour l’instant je ne peux pas répondre à cette question, étant donné que le tournage n’a pas encore commencé mais ce sera en mars 2018. Les difficultés que l’on peut rencontrer, comme tous producteurs, c’est de trouver des partenaires financiers, des investisseurs, des sponsors. Je serais ravi de travailler avec des collaborateurs africains.

Comment se fera la commercialisation du film ?
Pour la partie médiatisation du film, ce sera Ewingwood et Mason Ewing Corp qui vont s’en occuper. Nous avons déjà commencé à faire du marketing dans la presse, les réseaux sociaux, le bouche à oreille et quand on aura terminé le tournage du film, on va tout faire pour qu’il soit diffusé partout dans le monde et organiser des avants premières dans plusieurs pays pour sa sortie. Nous sommes encore entrain de réfléchir à d’autres idées pour ce projet.

Après « Coup de foudre à Yaoundé », quels sont les projets à venir ?
Cette question je ne l’aime pas trop. Il y a une expression que j’adore : « Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs ». Aujourd’hui, avec l’Afrique, je suis sur COUP DE FOUDRE A YAOUNDÉ. Normalement et si ma bonne étoile est là (ce que je souhaite), je compte lancer prochainement au Cameroun un nouveau projet avec des reines de beauté.

Un message à l’endroit de la jeunesse africaine?
Ce que je peux dire à la jeunesse africaine, c’est simple : ne jamais baisser les bras, de croire en ses rêves. Rien n’est acquis, rien n’est facile dans la vie, je l’ai appris à mon dépend. Mais pour l’amour de ma mère Marie et de mon arrière-grand-mère Élise, je suis resté très fort. Je souhaite aussi dire à mes confrères africains qu’il faut que l’on arrête de se rabaisser, de ramasser les miettes. Il faut arrêter de croire que nous ne sommes pas capable de faire de belles choses. Que l’on soit asiatique, africain, indien ou autre, nous sommes tous égaux. Donc il faut rester fort et battons-nous ensemble pour notre beau continent. L’audiovisuel, c’est l’art du futur.

Une vidéo du travail effectué par l’équipe de Mason Corporation [vimeo]https://vimeo.com/251629969[/vimeo]

 

 

 

 

 

 

One thought on “EXCLU/Mason Ewing: « Avec Ewingwood, on veut donner envie aux cinéastes américains, français et asiatiques de venir tourner au Cameroun »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *