« Executive Mansion »: quand le palais présidentiel hante George Weah

George Weah, le nouveau président du Liberia ne veut pas subir le même sort que les anciens présidents libériens qui ont résidé à « Executive Mansion » de Monrovia. Vérité ou pure superstition ? En tout cas, nombreux sont les libériens qui pensent que cette résidence est hantée.

En témoigne la fin tragique qu’ont connu les prédécesseurs de George Weah, exceptée Ellen Johnson-Sirleaf, qui aurait profité d’un incendie qu’a connu ce palais pour quitter les lieux après y avoir passé seulement quelques mois.

D’après l’histoire, William Vacanarat Shadrach Tubman, qui a dirigé le pays entre 1944 et 1971, est décédé des suites d’une maladie liée à un sortilège. Son successeur William Richard Tolbert fut éventré par Samuel Doe qui, lui-même,  a été massacré en 1990 par Prince Johnson. Le dernier président locataire de « Executive Mansion » ayant subi ce mauvais sort est Charles Taylor, bien qu’ étant toujours en vie, croupit derrière dans les barreaux de la CPI.

Tout aussi superstitieux que ses compatriotes, et en attendant l’exorcisation des lieux, le nouveau président, George Weah, s’est installé  dans sa résidence privée de Rehab Junction, et au ministère des Affaires étrangères, où  avait siégé Ellen Johnson-Sirleaf jusqu’ à son départ.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *