Kenya : une application pour sauver des vies en cas de danger

130 total views, 3 views today

Un groupe de jeunes kényans viennent de mettre au point une application mobile (Usalama) permettant d’envoyer, en cas de danger, des messages d’alarmes à des proches et services d’urgence pour obtenir du secours.

Une solution innovante dans ce pays de l’Afrique de l’est où la criminalité dévient de plus en plus récurrente. Lancée l’année dernière, la plateforme  a été téléchargé près de 5 000 fois et a sauvé des vies au Kenya.

Simple d’utilisation, la plateforme permet au téléphone de jouer en quelque sorte le rôle de GPS.  » Une fois activé, il suffit de baisser le bouton volume pendant 5 secondes ou de secouer le téléphone et d’appuyer sur un bouton, pour lancer un signal d’alarme à des proches ou aux services d’urgence partenaires », renseigne RFI.

« Ce n’est pas qu’un simple bouton d’alerte. On y trouve aussi l’option « se déplacer avec moi ». Si vous devez sortir tard, vous pouvez envoyer un signal à un ami qui lui permettra de voir vos déplacements jusqu’à ce que vous soyez rentré chez vous. Il y a aussi l’option minuteur. Vous donnez un compte à rebours. Si vous allez dans une zone dangereuse et si vous n’êtes pas rentré au bout d’un certain temps, cela envoie le message de détresse. Enfin vous avez l’identification de zone de danger. Usalama peut vous avertir si vous vous trouvez dans une zone dangereuse où le taux de criminalité est élevé. », Marvin Makau, responsable financier.

A en croire Rfi, l’entreprise cherche à embarquer le plus de partenaires possible pour multiplier les services de secours capables d’intervenir. Selon les données du site américain Numbeo, le Kenya ( 63,03 comme indice ) fait partie des top 10  des pays où le niveau de criminalité est élevé en Afrique.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.