Le Marché unique africain du transport aérien, une aubaine pour les voyageurs africains

41 total views, 1 views today

Le marché unique de transport aérien lancé le 28 janvier dernier devrait être bénéfique en tout point pour toutes les parties prenantes. Et ceci, à condition que l’Union africaine puisse gérer efficacement ce nouveau joyau mis en place.

Gérés majoritairement par plusieurs compagnies aériennes étrangères, où les escales dans d’autres pays avant l’arrivée à destination étaient presqu’une obligation, les vols devraient désormais se faire sans trop grand détour.

« Le ratio des parts de marché est de 20 à 80. Cela signifie que la part de marché des compagnies non-africaines est actuellement de 80% et que ces parts seront proches ou égales à l’avenir», a souligné Wosenyeleh Hunegnaw, le directeur général de l’Autorité de l’aviation civile éthiopienne d’après nos confrères de Deutsche Welle.

Se déplacer par voie aérienne avec aisance, facilité et à moindre coup, est désormais possible. Les prix des billets devraient diminuer d’un tiers d’après certaines sources grâce à l’accord du marché unique.

Le ministre éthiopien des Transports, Abdisa Yadeta estime que « les passagers pourront choisir plus de vols directs grâce à ce programme ». Ainsi, ajoute-t-il, « on gagnera du temps et les conditions de voyage seront plus agréables. Cela aidera les États membres en facilitant le libre échange de biens et de passagers. Une plus grande liberté de mouvement stimulera notre tourisme et contribuera à la croissance économique. »

Il faut rappeler que pour l’heure seulement 23 Etats sur 55 lors de l’accord de Yamoussoukro on adhéré au marché unique de transport aérien au 30è sommet de l’UA en janvier dernier.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.