Libye: le trafic d’êtres humains prend de l’ampleur, selon l’ONU

Les diverses dénonciations et les mesures d’urgences prises par les chefs d’Etats Africains n’auront pas eu raison du trafic d’êtres humains en Libye. C’est tout le contraire, le phénomène prend de l’ampleur, à en croire un rapport de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Ce rapport remis au Conseil de sécurité de l’ONU le mentionne très clairement : « le trafic d’êtres humains est à la hausse en Libye, avec des violations majeures des droits de l’homme », indique le document de 157 pages.

Selon ce document,  les experts de l’ONU estiment que les forces libyennes aident des groupes rebelles dans leur contrôle des routes migratoires. D’ailleurs, le rapport mentionne plusieurs cas de migrants arrêtés par des agents libyens et remis à des trafiquants d’êtres humains contre paiement. Les autorités libyennes ont créé un département de 5.000 employés pour combattre les migrations illégales (DCIM) et superviser 24 centres de détention.

Ce document confidentiel remis aux membres du Conseil de sécurité notifie aussi par ailleurs que le groupe Etat islamique cherche à se rapprocher des trafiquants de migrants dans le sud du pays, depuis son éviction de Syrte à l’Est de Tripoli en 2016.

Les experts ont fait part de leur préoccupation « sur la possible utilisation d’installations et de fonds étatiques par des groupes armés et des trafiquants pour renforcer leur contrôle des routes migratoires ».

En effet, le sort des migrants, dont le nombre a considérablement augmenté depuis la chute en 2011 de Mouammar Kadhafi, a notamment été mis en lumière en 2017 par de multiples naufrages d’embarcations précaires en Méditerranée. Toutefois c’est un reportage de la chaîne américaine CNN montrant un marché aux esclaves en Libye en fin d’année dernière qui fera rebondir la question.

Des mesures d’urgences avaient été prises par l’Union Africaine et les dirigeants européens à l’issu du sommet UA-UA tenu à Abidjan. Notamment, des avions avaient été envoyés pour rapatrier les migrants vers leurs pays respectifs.

Pour rappel, en octobre 2016, les forces de sécurité libyennes avaient décidé de mettre fin au règne de la milice locale. Aujourd’hui, le réseau de passeurs a été démantelé, ce qui explique la baisse de l’arrivée de migrants en Italie, disent les autorités libyennes.

Malgré les alertes données et des cas bien cités, les ambitions des migrants ne sont pas encore étouffées. Pour les migrants, le rêve de l’Europe est plus fort que l’enfer libyen.

Réagissez sur: africatopforum.fr

One thought on “Libye: le trafic d’êtres humains prend de l’ampleur, selon l’ONU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.